Ukraine : onze mois de guerre

Guerre en Ukraine : Washington freine les attaques en Russie, Zelensky près du front... Le point sur la situation

Publié le 7 décembre 2022 à 8h05
JT Perso

Source : JT 20h WE

Volodymyr Zelensky s'est rendu à Sloviansk, une ville située à proximité des champs de bataille du Donbass ukrainien.
Une visite qui intervient alors que plusieurs bombardements ont eu lieu à Donetsk.
Retour sur les faits marquants de ces 24 dernières heures.

Ce mardi 6 décembre en Ukraine a été marqué par de nouveaux bombardements de l'armée russe sur le territoire ukrainien, notamment à Donetsk, où plusieurs victimes ont été recensées. Sur le plan diplomatique, l'Ukraine s'en est prise à l'Inde, accusée d'acheter du pétrole russe, alors que les États-Unis encouragent Kiev à réduire ses frappes à l'encontre d'installations russes.

Zelensky en déplacement à Sloviansk

Visite présidentielle. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu à Sloviansk, dans le Donbass ukrainien, à une quarantaine de kilomètres de Bakhmout, principal champ de bataille de la région, a indiqué la présidence sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo de Volodymyr Zelensky filmée devant l'entrée de la ville de Sloviansk, le chef de l'État ukrainien a salué du "fond de (son) cœur" les militaires de son pays à l'occasion du Jour des forces armées, célébré ce mardi 6 décembre.

Arrestation par contumace. Le renseignement russe (FSB, ex-KGB) a réclamé l'arrestation par contumace de deux ministres ukrainiennes. Les deux responsables sont accusées, selon des médias russes, d'avoir violé l'intégrité territoriale de la Russie. Malgré les combats, les responsables ukrainiens se déplacent à travers l'Ukraine, y compris dans les quatre régions que Moscou revendique depuis fin septembre. C'est le cas de la ministre de la Réintégration des territoires n'étant pas sous le contrôle de l'Ukraine, Irina Verechtchouk, dont l'arrestation est réclamée par Moscou et qui s'est rendue à Kherson en novembre.

Washington n'encourage pas les frappes de Kiev. Les États-Unis ont déclaré "ne pas encourager" l'Ukraine à procéder à des frappes en Russie après des attaques de drones sur deux bases aériennes russes, considérées comme émanant de Kiev. "Nous ne permettons pas à l'Ukraine d'organiser des frappes au-delà de ses frontières, nous n'encourageons pas l'Ukraine à lancer des frappes au-delà de ses frontières", a martelé à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price. "Tout ce que nous faisons, tout ce que le monde fait pour soutenir l'Ukraine, vient en soutien à l'indépendance de l'Ukraine". 

L'inde réprimandée par l'Ukraine

Donetsk bombardée. Un responsable nommé par Moscou à Donetsk suite à l'annexion de la région par la Russie fin septembre a indiqué sur Télégram qu'au moins six personnes avaient été tuées dans un bombardement sur la ville, dans l'est de l'Ukraine. "Le nombre de blessés est en cours d'évaluation", a ajouté Alexeï Koulemzine, qui occupe la fonction de "maire".

Kiev critique l'Inde. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a fustigé la hausse des achats de pétrole russe par l'Inde depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, jugeant l'augmentation de ces importations "moralement inacceptable", dans une interview à la chaîne indienne NDTV diffusée mardi. 

Télévision russe en Lettonie. La Lettonie a révoqué la licence de diffusion de la télévision indépendante russe en exil Dojd, après une série de violations, dont la diffusion d'une carte de la Crimée présentée comme faisant partie de la Russie. La chaîne Dojd ("Pluie") "cessera d'émettre le 8 décembre", a déclaré sur Twitter Ivars Abolins, à la tête du Conseil national des médias électroniques. "Les lois lettones doivent être respectées par tous", a-t-il insisté. 

Lire aussi

La télévision est également accusée d'avoir manifesté son soutien à l'armée russe et d'avoir omis d'assurer la traduction en letton, a rapporté l'agence de presse LETA. La chaîne a dénoncé sur Twitter des accusations "injustes et absurdes", informant continuer à être diffusée sur YouTube.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info