Un individu a fait irruption dans une crèche au Brésil, tuant trois garçons et une fille avec une hache.
Quatre autres enfants ont été blessés.
La Police militaire a annoncé que le suspect s'était rendu et avait été placé en détention.

Un drame d'une rare violence. Un homme de 25 ans a fait irruption dans une crèche du sud du Brésil ce mercredi, tuant quatre enfants avec une hache. Un fait divers qui illustre un phénomène récurrent dans le pays, où les attaques dans des écoles se sont multipliées ces dernières années.

L'attaque s'est déroulée dans la matinée, dans une crèche privée où se trouvaient une quarantaine d'enfants à Blumenau, ville d'environ 360.000 habitants de l'État de Santa Catarina. "L'auteur de l'attaque a sauté par-dessus le mur de la crèche armé d'une petite hache. (...) Il l'a utilisée pour asséner des coups sur les enfants, surtout au niveau de la tête", a expliqué lors d'un point presse le responsable des pompiers, Diogo de Souza Clarindo.

Le suspect placé en détention

Selon lui, les victimes, trois garçons et une fille, étaient âgées de cinq à sept ans. L'assaillant a également blessé quatre enfants, tous hospitalisés "dans un état stable", a indiqué l'hôpital local Santo Antonio. Dans un témoignage au site du quotidien Folha de S. Paulo, une employée de la crèche dit avoir fermé à clé la salle où se trouvaient les bébés pour les protéger de l'assaillant.

La Police militaire a annoncé que le suspect s'était rendu et avait été placé en détention. Selon plusieurs médias, citant des sources policières, il était sous le coup d'une "crise psychotique" au moment de l'attaque, et n'avait aucun lien avec la crèche. La mairie de Blumenau a décrété un deuil officiel de 30 jours et a annulé les cours de toutes les écoles municipales mercredi. Le président Luiz Inacio Lula da Silva a aussitôt envoyé un message de condoléances aux familles, condamnant cet acte "monstrueux". 

Les fait divers dans des écoles se sont multipliées au Brésil ces dernières années. En novembre, un adolescent de 16 ans a tué quatre personnes dans deux écoles à Aracruz, dans l'Etat d'Espirito Santo (sud-est). La semaine dernière, une enseignante de 71 ans a été tuée à coups de couteau par un élève de 13 ans à Sao Paulo (sud-est), ville la plus peuplée et capitale économique du Brésil. Une tragédie avait également eu lieu dans une crèche en 2017, quand un homme avait mis le feu à l'établissement, tuant neuf enfants et une enseignante et faisant une quarantaine de blessés.


T.G.

Tout
TF1 Info