Brexit : goodbye United Kingdom

Confronté aux pénuries, le Royaume-Uni va accorder des visas temporaires aux chauffeurs routiers

CQ
Publié le 25 septembre 2021 à 18h19
Confronté aux pénuries, le Royaume-Uni va accorder des visas temporaires aux chauffeurs routiers

Source : JUSTIN TALLIS / AFP

IMPORTATIONS - Conséquence du Brexit conjuguée à la pandémie, 100.000 chauffeurs routiers manquent à l'appel au Royaume-Uni. Ce qui occasionne des pénuries dans le secteur agro-alimentaire comme celui de l'énergie.

Le gouvernement britannique s'apprête à assouplir de manière temporaire la délivrance de visas afin d'attirer les chauffeurs de poids lourds en provenance de l'étranger. Une décision qui a pour but de pallier les pénuries occasionnées par le manque de quelque 100.000 chauffeurs dans le pays, une conséquence directe du Brexit conjuguée au Covid. Jusqu'à 10.500 visas de travail provisoires pourraient ainsi être accordés à court terme, et ce, probablement pour plusieurs mois. 

Outre ces visas de travail, d'autres mesures exceptionnelles doivent permettre d'assurer l'approvisionnement avant les fêtes de Noël, a mis en avant le secrétaire aux Transports, Grant Shapps. Les examinateurs du ministère de la Défense seront mobilisés pour faire passer des milliers de permis poids-lourds dans les semaines qui viennent.

De nombreux chauffeurs routiers ont quitté le Royaume-Uni pendant la pandémie et n'ont pas pu revenir à cause des nouvelles règles en vigueur depuis le Brexit. À la mi-septembre, les autorités avaient déjà pris la mesure du problème alors que les rayons des supermarchés commençaient à désemplir et avaient annoncé l'accélération de la formation des chauffeurs (qui ne disposent pas aujourd'hui des compétences requises pour travailler dans le pays), avec "jusqu'à 50.000 tests de conduite de poids lourds supplémentaires (...) disponibles chaque année". 

Une personne sur six confrontée à des difficultés

Mais cela n'a visiblement pas suffi. Depuis cette semaine, plusieurs stations-services du pays ne sont plus assez approvisionnées en carburant, ce qui provoque de longues files d'attente malgré les appels au calme du gouvernement, comme le décrit le Guardian. Face à cela, Downing street a affirmé vendredi que le gouvernement "envisageait des mesures temporaires pour éviter tout problème immédiat".

Lire aussi

Ajouté à cela, des produits de première nécessité comme la viande et les produits laitiers viennent à manquer dans les supermarchés. Selon le Bureau national des statistiques, des millions de personnes se trouvent confrontées à ces pénuries alimentaires et une personne sur six en moyenne a aujourd'hui des difficultés à trouver des articles essentiels. D'autres mesures d'urgence ont été décidées par le gouvernement plus tôt au mois de septembre, comme le report de plusieurs mois des contrôles douaniers sur les produits en provenance de l'UE, qui étaient prévus en janvier 2022. 


CQ

Tout
TF1 Info