VIDÉO - Bruxelles : incidents lors d'une manifestation massive contre les restrictions sanitaires

Marius Bocquet
Publié le 23 janvier 2022 à 16h16, mis à jour le 23 janvier 2022 à 21h51
JT Perso

Source : TF1 Info

INCIDENTS - Des dizaines milliers de manifestants, venus de toute l'Europe, ont protesté contre les mesures sanitaires à l'appel de plusieurs associations européennes ce dimanche. Des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre.

Allemands, Suisses, Français : dimanche 23 janvier, des manifestants venus pour partie de toute l'Europe se sont rendus à Bruxelles afin de protester contre les mesures sanitaires liées au Covid-19. Ils répondaient à l'appel des mouvements World Wide Demonstration for Freedom et Europeans United for Freedom, mais également de plus de 600 associations locales européennes, selon le quotidien belge Le Soir.

100.000 manifestants selon les organisateurs

Le cortège a réuni plus de 100.000 personnes selon les organisateurs, 50.000 selon les autorités, pour rejoindre le quartier européen de Bruxelles. Les participants à ce défilé, plus garni que de précédents cortèges, portaient des pancartes critiquant le Premier ministre, Alexander De Croo, ainsi que le pass sanitaire. Des drapeaux néerlandais, polonais ou encore roumains étaient visibles dans le cortège.

Dès 14 heures, des incidents ont éclaté en marge de cette manifestation, comme l'a rapporté le journaliste Clément Lanot sur son compte Twitter. Les forces de l'ordre ont notamment dû faire usage de canons à eaux et de gaz lacrymogène contre des projectiles, sous les cris de "Liberté" poussés par les manifestants. La façade du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) a ensuite été dégradée par des manifestants, prenant violemment à partie les policiers se trouvant à l'intérieur.

Un peu plus tard, des membres des forces de l'ordre, bombardés de barrières métalliques, ont dû trouver refuge dans une station de métro. Environ 70 personnes ont été arrêtées, selon la police, dont une douzaine pour des infractions telles que des jets de projectiles et des dégradations de biens. Trois officiers et 12 manifestants ont été hospitalisés, mais sans que leur pronostic vital soit engagé.


Marius Bocquet

Tout
TF1 Info