Californie : huit morts dans une fusillade

TG
Publié le 26 mai 2021 à 17h55
Californie : huit morts dans une fusillade

Source : Johannes EISELE / AFP

TUERIE - Une fusillade mercredi sur le site d'une entreprise de transports publics a fait huit morts et des blessés à San José, en Californie, a annoncé la police locale. Le tireur présumé, un employé de la compagnie, s'est suicidé.

Les Etats-Unis à nouveau endeuillés par une fusillade. Un employé d'une entreprise de transports publics a tué au moins huit personnes mercredi sur le site de la compagnie à San José, en Californie, a indiqué la police.

La fusillade, dont on ignore encore le bilan définitif, a eu lieu aux alentours de 6h30 près d'un site de la Valley Transportation Authority (VTA), qui gère notamment les transports dans une partie de la région. Selon la police, le tireur présumé était un employé de l'entreprise visée. Selon The Mercury News, citant le porte-parole des autorités, certaines des victimes font partie des employés.  "Je sais avec certitude que lorsque le suspect a su que les forces de l'ordre étaient sur place, il s'est suicidé", a déclaré la shérif du comté de Santa Clara, Laurie Smith, lors d'une conférence de presse.

Ce suspect a été identifié comme Samuel Cassidy, 57 ans, un homme qui travaillait dans la maintenance sur le site, selon plusieurs médias américains.

Selon plusieurs sources policières citées par le LA Times, la fusillade aurait éclaté au cours d’une réunion syndicale. Les autorités ont aussi expliqué avoir reçu des informations "indiquant que des engins explosifs se trouveraient à l'intérieur du bâtiment". Des démineurs se sont rendus sur place pour fouiller les lieux. 

 "Nous sommes peinés pour les familles de ceux que nous avons perdus dans cette terrible fusillade", a déclaré le maire de San José, Sam Liccardo. "Dans la famille de la VTA, nous pleurons la perte de nos collègues et prions pour le rétablissement de ceux qui sont en train d'être soignés", a-t-il ajouté. 

"Epidémie" de violence

Une série de fusillades ont endeuillé les Etats-Unis ces derniers mois, notamment dans une installation de FedEx à Indianapolis, dans un immeuble de bureaux en Californie, dans un supermarché à Boulder (Colorado) et dans plusieurs salons de massage à Atlanta. 

Le week-end dernier, douze personnes ont été tuées par balle et une cinquantaine ont été blessées à travers le pays, dans un regain de violence par armes à feu qualifiée récemment d'"épidémie" par Joe Biden. Après ce nouveau drame, le président américain a ordonné la mise en berne des drapeaux sur les bâtiments publics. "Encore une fois j'exhorte le Congrès à agir immédiatement et à tenir compte de la volonté des Américains, ce qui inclut une grande majorité des détenteurs d'armes, à mettre un terme à cette épidémie de violence par arme à feu en Amérique", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Nous devons faire plus", a-t-il également tweeté.

Depuis le début de l'année 2021, les armes à feu ont fait plus de 17.000 morts aux Etats-Unis, suicides inclus, et 232 fusillades ayant fait plusieurs victimes ont été recensées, selon le site Gun Violence Archive.


TG

Tout
TF1 Info