Le plan climat des États-Unis inquiète la France et l'Allemagne

A.B. avec AFP
Publié le 22 octobre 2022 à 8h21

Source : TF1 Info

La cheffe de la diplomatie française a alerté, vendredi, sur les conséquences du vaste plan climat promulgué aux États-Unis.
Un plan qui pourrait créer une concurrence déloyale entre l'Europe et la première économique mondiale, selon elle.
Son inquiétude est partagée par les responsables allemands qui ont appelé à une "réponse forte" de l'UE.

Le climat pourrait-il donner lieu à une nouvelle guerre commerciale entre les États-Unis et l'Union européenne ? En déplacement à Washington vendredi, la cheffe de la diplomatie française s'est en effet inquiété des conséquences du vaste plan américain d'investissement sur le climat. Un texte qui pourrait créer une concurrence déloyale entre le Vieux continent et la première économie du monde, selon Catherine Colonna qui a toutefois souhaité tempérer : "Nous n'appelons sûrement pas de nos voeux une guerre (commerciale)".

Plus gros investissement aux États-Unis dans la lutte contre le changement climatique, le plan Biden prévoit une série d'incitations financières censées favoriser une évolution vers les énergies renouvelables, tout en créant un taux d'imposition minimal sur les grosses entreprises. Ce programme, "selon notre point de vue, a pour conséquence de ne pas mettre sur un pied d'égalité les États-Unis et les acteurs européens", a déclaré la ministre française des Affaires étrangères, qui s'exprimait devant le Center for Strategic and International Studies, un cercle de réflexion de la capitale américaine.

"Réponse forte"

Ses remarques ont fait écho à d'autres préoccupations similaires récentes de responsables français ou allemands, qui redoutent notamment une fuite des investisseurs et des entreprises vers les États-Unis, attirés par les 370 milliards de dollars de cette enveloppe historique. L'Allemagne a ainsi appelé mercredi à une "réponse forte" de l'Union européenne au gigantesque plan d'investissement américain sur la transition climatique, qui "ne doit pas détruire les règles du jeu équitables entre nos deux économies", a averti le ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck.

Son homologue français Bruno Le Maire a confié partager les mêmes craintes que le plan américain puisse "mettre en péril l'égalité de traitement" entre les deux continents. Catherine Colonna a par ailleurs reconnu que l'Union européenne avait longtemps attendu des États-Unis des mesures audacieuses sur le climat. "Nous n'allons pas nous plaindre que vous ayez enclenché la vitesse supérieure, qui était nécessaire", a-t-elle souligné.


A.B. avec AFP

Tout
TF1 Info