Chili : la gauche triomphe face à l'extrême droite, Gabriel Boric nouveau président

Léa LUCAS avec AFP
Publié le 20 décembre 2021 à 7h37
Gabriel Boric recueille 56% des voix, battant ainsi son concurrent d'extrême droite, José Antonio Kast.

Gabriel Boric recueille 56% des voix, battant ainsi son concurrent d'extrême droite, José Antonio Kast.

Source : JAVIER TORRES / AFP

RÉSULTATS - Gabriel Boric remporte l'élection présidentielle chilienne avec 55,87% des voix contre 44,13% à José Antonio Kast. À 35 ans, il devient ainsi l'un des plus jeunes dirigeants au monde.

Explosion de joie dans les rues de Santiago, au Chili, après l'annonce de la victoire du candidat de la gauche radicale, Gabriel Boric, sur son adversaire d'extrême droite, José Antonio Kast, ce dimanche lors du second tour de la présidentielle.

Selon les résultats officiels quasi définitifs (99,96% des bureaux de vote), Gabriel Boric - qui à 35 ans devient le plus jeune président du Chili et parmi les dirigeants les plus jeunes au monde - l'a emporté avec 55,87% des voix contre 44,13% à José Antonio Kast, un admirateur de la dictature d'Augusto Pinochet, soutenu par l'ensemble de la droite chilienne.

Plus d'un million de voix séparent les deux prétendants (4,6 contre 3,6), tandis que la participation a dépassé les 55%, seuil historique depuis que le vote n'est plus obligatoire en 2012. Une participation en hausse donc, puisqu'elle était de 47% lors du premier tour, lorsque José Antonio Kast est arrivé en tête (27,9% contre 25,8%), répétant qu'il était le candidat de "l'ordre, de la justice et de la sécurité".

Boric promet "plus de droits sociaux"

Finalement, c'est Gabriel Boric qui l'a emporté avec son projet d'Etat-providence, ralliant autour de lui la classe moyenne à moyenne supérieure. Il entend promouvoir une grande réforme fiscale pour faire participer les plus riches à son programme et offrir de meilleur accès à la santé, à l'éducation et à la création d'un nouveau système de retraite, actuellement privé, à la population chilienne.  

Ce dimanche, il a promis "plus de droits sociaux (...) tout en restant fiscalement responsables" face aux milliers de Chiliens rassemblés à Santiago pour célébrer sa victoire, juste après avoir tweeté : "Nous sommes l'unité. Nous sommes l'espoir. Nous sommes plus fort quand nous sommes ensemble. Continuons !"

Rapidement, son adversaire José Antonio Kast l'a félicité sur les réseaux sociaux : "Je viens de parler avec Gabriel et je l'ai félicité pour son grand succès. À partir d'aujourd'hui, il est le président élu du Chili et mérite tout notre respect et notre collaboration constructive. Le Chili passe toujours en premier." 

Le président sortant Sebastian Piñera a, lui aussi, félicité le nouveau chef de l'Etat élu qui prendra officiellement ses fonctions le 11 mars prochain : "Je félicite Gabriel Boric pour son triomphe et souhaite à son gouvernement le plus grand succès. Vous serez le Président de tous les Chiliens et vous aurez pour mission d'unir tous nos compatriotes. Nous ressentons tous de l'amour pour le Chili et je sais qu'il fera de son mieux pour servir le pays." 

De nombreux pays d'Amérique Latine, en joie

Face au triomphe de la coalition de gauche, de nombreux gouvernements d'Amérique latine - de Cuba à l'Argentine, en passant par le Mexique, le Nicaragua, le Venezuela et le Pérou - ont exprimé leur satisfaction voire leur soulagement.  

Parmi eux : l'ancien président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva - que les sondages donnent vainqueur de la présidentielle en 2022 dans un éventuel duel avec le président d'extrême droite Jair Bolsonaro - s'est dit "heureux d'une victoire de plus d'un candidat démocratique et progressiste dans notre Amérique latine, pour la construction d'un avenir meilleur pour tous".

Lire aussi

À quelques mois de l'élection présidentielle française, ces résultats n'ont pas échappé au candidat d'extrême gauche, Jean-Luc Mélenchon. "Au Chili l'extrême-droite en déroute", s'est-il aussitôt réjouit sur Twitter. "Notre candidat en tête au premier tour devant toute la gauche l'emporte largement. Vive Boric nouveau Président du Chili !" De quoi lui donner de l'espoir...


Léa LUCAS avec AFP

Tout
TF1 Info