En Chine, la révolte contre le "zéro Covid"

Chine : l'ancien président Jiang Zemin meurt à l'âge de 96 ans

A. Lo.
Publié le 30 novembre 2022 à 14h32
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L'ex-président chinois Jiang Zemin est décédé mercredi à l'âge de 96 ans.
Il était arrivé au pouvoir en 1989, au lendemain de la répression des manifestations de la place Tiananmen à Pékin.
Il avait dirigé le pays jusqu'au début des années 2000, mais avait continué à avoir une grande influence après son départ.

Les drapeaux chinois sont en berne. Les médias d'État ont annoncé la mort de l'ancien président Jiang Zemin, décédé mercredi 30 novembre à l'âge de 96 ans. Arrivé au pouvoir au lendemain de la répression des manifestations de la place Tiananmen à Pékin, Jiang Zemin avait accompagné la transformation de la nation la plus peuplée du monde en une puissance mondiale, qu'il avait dirigée jusqu'au début des années 2000.

Un "ami sincère" de la Russie

Il a été salué par les médias d'État comme un grand révolutionnaire communiste ayant aidé à rétablir le calme durant les manifestations pro-démocratie de 1989. L'annonce de son décès arrive justement alors qu'une vague de manifestations secoue plusieurs villes de Chine ces derniers jours, rappelant cette mobilisation réprimée dans le sang à Pékin il y a plus de 30 ans.

Chez la population, Jiang Zemin a aussi laissé l'image d'un dirigeant au caractère affable. Plus d'un demi-million de personnes ont posté dans l'heure le message de CCTV annonçant son décès sur Weibo, le Twitter chinois. Beaucoup évoquent "Grand-père Jiang", et certains en ont profité pour lancer des piques à l'actuel dirigeant. "L'époque de Jiang, tout en n'étant pas la plus prospère, était plus tolérante", écrit un usager de Weibo. De nombreux messages plus humoristiques ont été censurés en quelques minutes.

Lire aussi

Jiang Zemin aura été 13 ans à la tête du parti (1989-2002) et président durant dix ans (1993-2003). Selon les analystes, Jiang Zemin et son "gang de Shanghai", la faction le soutenant, ont continué à avoir une grande influence sur la politique chinoise longtemps après son départ du pouvoir.

Le Kremlin a rendu hommage à l'ancien dirigeant décédé, un "ami sincère" de la Russie qui "restera dans le cœur" de Vladimir Poutine. "Jiang Zemin a apporté une contribution inestimable au développement des relations russo-chinoises et les a amenées au niveau d'un partenariat de confiance et d'interaction stratégique", a salué le président russe, louant encore "un homme d'État exceptionnel" et "merveilleux".


A. Lo.

Tout
TF1 Info