Cinq squelettes humains ont étés déterrés sous l'ancienne maison du criminel de guerre nazi Hermann Göring.
Les corps semblent dépourvus de mains et de pieds.

Des archéologues amateurs ont fait une découverte sous l'ancienne maison du criminel de guerre nazi Hermann Göring, au quartier général militaire de Hitler, la "Wolfsschanze" (la tanière du loup), dans l'actuelle Pologne. On pensait que les ruines du repaire du lieutenant d'Adolf Hitler avaient été fouillées de fond en comble. Pourtant, une macabre surprise attendait l’équipe, menée par Oktavian Bartoszewski, après qu'elle s'est intéressée aux restes d’un vieux plancher en bois. Une fois la terre dégagée, un fragment de crâne humain à environ 10 centimètres a été mis à jour près de conduites d’eau. 

"Nous avons été complètement choqués", rapportait Bartoszewski au média allemand Spiegel. Les chercheurs ont immédiatement prévenu la police. Aucune preuve d'un crime récent n'ayant été trouvée, l'équipe a donc été autorisée à poursuivre ses fouilles. En tout, ce sont les squelettes de cinq personnes qui ont été découverts. Selon les autorités, il s'agit de trois adultes, un adolescent et un bébé. Encore plus étrange, aucune trace de vêtements n'a été relevée et il manque les mains et les pieds à tous les cadavres.

Des questions autour d'un lieu au passé sombre

Les extrémités disparues laissent les enquêteurs dubitatifs. Il se pourrait que les os les plus fins des mains et des pieds se soient dissous au fil des décennies, à moins que les membres n'aient été amputés. Bartoszewski soupçonne que les morts ont probablement été jetés après la construction du bâtiment. "Ceux qui ont posé les canalisations auraient dû découvrir les restes humains", expliquait-il dans la presse. Il est aussi possible que les corps n'aient été enterrés qu'après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de sorte que le plus fidèle des lieutenants d'Adolf Hitler ne pouvait rien savoir d'eux. 

Construite délibérément à des kilomètres de toute civilisation dans les forêts du nord-est de la Pologne, la "Wolfsschanze" était le quartier général du front de l'Est des nazis, d'une superficie de 6,5 kilomètres carrés. La base était l'une des plus grandes de ce type en Europe, elle renferme encore beaucoup de secrets oubliés à l'image de ces corps exhumés. "Le caractère unique de cette découverte réside dans le fait qu'ils ont été retrouvés dans les locaux du complexe le plus étroitement surveillé du IIIe Reich", peut-on lire dans le communiqué de sa fondation. Le lieu à la réputation sordide est aujourd'hui un site touristique pour les amateurs d'histoire et la récente découverte risque bien de relancer l'intérêt des potentiels visiteurs. 


Axel JUIN

Tout
TF1 Info