Colombie : comment vont les enfants retrouvés après leur odyssée de 40 jours dans la jungle ?

par M.D. avec AFP
Publié le 11 juin 2023 à 14h29

Source : JT 13h WE

Les quatre enfants indigènes se reposent depuis samedi dans un hôpital militaire à Bogota.
Leur état de santé général s'améliore d'heure en heure, mais leur hospitalisation devrait durer encore deux à trois semaines.

Un peu moins de quarante-huit heures après leur prise en charge par les secouristes, les quatre miraculés se reposent dans un hôpital militaire de Bogota. Enfin. Hélitreuillés de la jungle et transportés vers la ville de San Jose del Guaviare, ils ont été acheminés dans la nuit par avion médicalisé dans la capitale colombienne.

"Mes petits-enfants ont de la vie (en eux). Même s'ils sont très épuisés, je sais qu'ils sont entre de bonnes mains", a commenté leur grand-père Fidencio Valencia, un Indien Uitoto de 47 ans, devant l'hôpital militaire et une foule de journalistes. "Ils sont heureux de voir la famille (...) ils ont tous leurs sens", s'est réjoui le quinquagénaire.  

Un cure de repos bien méritée après une telle mésaventure. Lesly (13 ans), Soleiny (9 ans), Tien Noriel (5 ans) et Cristin (12 mois) ont été retrouvés vivants dans l'après-midi du vendredi 9 juin par les sauveteurs, alors qu'ils erraient seuls dans la jungle depuis le crash le 1er mai du petit avion Cessna 206, à bord duquel ont péri leur mère, le pilote et un proche. 

Déshydratés, mais leur état général est acceptable
Un responsable militaire colombienne

"Hors de danger",  les enfants "sont un peu inquiets de voir tant de monde autour d'eux, mais ils récupèrent, ils parlent un peu (...), c'est une grande joie de les voir comme ça", a déclaré de son côté le ministre de la Défense Ivan Velasquez, à l'issue d'une visite à leur chevet en compagnie du président Gustavo Petro.

"Ils étaient déshydratés (...) Mais leur état général est acceptable. Ils sont hors de danger", s'est-il félicité. Hormis "quelques lésions cutanées et piqures", les enfants ne présentent "pas de pathologie ou une quelconque situation de santé dégradée", a précisé un médecin militaire. "Ils sont dans une condition stable" et suivent un protocole de rénutrition.

Les quatre "parlent peu, mais ils sont joyeux (...) ce sont des enfants (...), ils commencent à vouloir jouer, Cristin en particulier. (...) Cette petite est merveilleuse", a indiqué devant les journalistes Astrid Caceres, directrice de l'Institut du Bien-être familial (ICBF). Leur hospitalisation devrait durer entre deux et trois semaines.

A la demande de son père, la petite aux grands yeux noirs aura bientôt pour parrain celui qui a dirigé les opérations de recherche, le charismatique général Pedro Sanchez. "Pour moi, c'est un honneur", a commenté l'officier, visiblement ému, en se posant la main sur le cœur.


M.D. avec AFP

Tout
TF1 Info