9 mai : la commémoration russe à l’heure de la guerre en Ukraine

"Comme en 1945, la victoire sera à nous", clame Vladimir Poutine

A.B. avec AFP
Publié le 8 mai 2022 à 12h44
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans ses vœux prononcés à l'occasion des commémorations du 8-Mai, le président russe Vladimir Poutine a assuré que "comme en 1945, la victoire sera à nous".
Le chef du Kremlin a ainsi multiplié les comparaisons entre la Seconde Guerre mondiale et le conflit en Ukraine.

"Comme en 1945, la victoire sera à nous". Le dirigeant russe a, une nouvelle fois, fait un parallèle direct, dimanche 8 mai, entre la guerre en Ukraine et la Seconde Guerre mondiale. Une phrase prononcée alors qu'il adressait ses vœux aux pays de l'ancien bloc soviétique ainsi qu'aux régions séparatistes de l'est de l'Ukraine à l'occasion des commémorations du 8-Mai. 

"Aujourd'hui, nos militaires, comme leurs ancêtres, se battent au coude à coude pour la libération de leur terre natale de la crasse nazie, avec la confiance que, comme en 1945, la victoire sera à nous", a affirmé Vladimir Poutine avant d'ajouter : "Aujourd'hui, le devoir commun est d'empêcher la renaissance du nazisme, qui a causé tant de souffrances aux peuples de différents pays".

"Le nazime relève la tête"

Dans ses voeux, le chef du Kremlin a par ailleurs multiplié les références, non seulement aux soldats, mais également aux civils du "front intérieur", "qui ont écrasé le nazisme au prix d'innombrables sacrifices". "Malheureusement, aujourd'hui, le nazisme relève à nouveau la tête", a déclaré le président russe, dans un passage destiné aux Ukrainiens. "Notre devoir sacré est d'empêcher les héritiers idéologiques de ceux qui ont été vaincus" dans ce que Moscou nomme la "Grande Guerre patriotique", de "prendre leur revanche".

Lire aussi

Le président a souhaité "à tous les habitants de l'Ukraine - un avenir pacifique et juste". Lundi, Moscou va commémorer par une parade militaire la victoire contre l'Allemagne nazie. La Russie justifie l'offensive lancée en Ukraine le 24 février par la volonté de "démilitariser" et "dénazifier" l'Ukraine.


A.B. avec AFP

Tout
TF1 Info