Verif'

La télévision chinoise a-t-elle diffusé une carte de la Russie après sa dislocation ?

Publié le 1 mai 2022 à 16h26, mis à jour le 1 mai 2022 à 16h36
La télévision CCTV diffusant des images du conflit ukrainien
La télévision CCTV diffusant des images du conflit ukrainien - Source : STR / AFP

D'après une image, la télévision d’État chinoise a diffusé une carte de la Russie divisée en plusieurs pays.
Ce qui interroge, connaissant la proximité de la Chine avec Vladimir Poutine.
Mais l'image est fausse et cette diffusion n'a jamais eu lieu.

À coups de partage, on s’interroge sur ce geste qui ressemble à "un couteau dans le dos". Depuis vendredi 29 avril, une publication au sein d’une chaîne Telegram sur la guerre en Ukraine a été vue plus de 44.000 fois. Elle montre deux images juxtaposées ; l’une d’une carte de la Russie découpée en plusieurs entités (Norvège, Kazakhstan, Mongolie, Chine…) et l’autre présente cette même carte, mais affichée au dos d’un présentateur télé. En légende, il est indiqué que "la télévision d'État chinoise a montré une carte décrivant les pays entre lesquels la Russie sera divisée après son effondrement".

Une carte du "nouvel ordre mondial" ?

Ces photos ne s’arrêtent pas à Telegram. Elles se retrouvent aussi sur Twitter ou sur Reddit, avec cette fois pour commentaire "les médias chinois ont un plan pour résoudre ça". À en croire ces images, la télévision publique chinoise CCTV aurait donc diffusé sur son antenne une carte de la Russie disloquée et partagée entre plusieurs pays. Une véritable trahison, jugent des internautes, alors que Moscou peut compter aujourd’hui sur le soutien officieux de son allié chinois.

La télévision publique chinoise aurait diffusé une carte des pays qui se partageront ensuite la Russie, selon une publication Telegram
La télévision publique chinoise aurait diffusé une carte des pays qui se partageront ensuite la Russie, selon une publication Telegram - Telegram

Observons d'abord cette carte affichée au dos. Pour des utilisateurs de Twitter, elle représente "le nouvel ordre mondial" qui naîtra après l’éclatement de la Russie, à l’instar de l’ex- Yougoslavie en 1992. D’autres, sur Reddit, donnent même une date : ce sera en 2023. Pourtant, cette carte n’a rien à voir avec un futur éclatement de la Fédération de Russie. Elle circule sur Internet depuis au moins deux ans et a des dizaines d’occurrences sur le moteur de recherche TinEye. 

Elle se retrouve aussi dès 2020 sur Reddit, avec pour indication "le pays le plus proche de vous quand vous êtes en Russie". Ou encore sur un site russe, parmi les 20 cartes expliquant la Russie et avec cette légende : "La Russie n'est qu'un seul pays séparant la Norvège de la Corée du Nord ! La carte ci-dessous montre le pays le plus proche pour différentes parties de la Russie". En réalité, elle montre la proximité géographique des pays voisins de la Russie en fonction de ses régions, et non pas le prochain partage du pays, suite à son effondrement.

Maintenant, a-t-elle vraiment été diffusée à la télévision chinoise ? Plusieurs tweets mentionnent la CCTV, la télévision centrale de Chine, qui s'avère être le média télévisé d'État. Un premier élément permet de douter de cette diffusion à la télévision : la diplomatie. En effet, ce serait un véritable affront de la part de Pékin qui, à travers la télévision publique, a contribué à diffuser la propagande russe et le discours officiel de Moscou sur la guerre en Ukraine. D’après le New York Times, la CCTV a même relayé la fausse nouvelle de la fuite de Volodymyr Zelensky de Kiev, suite à l’invasion russe. 

Ensuite, aucune trace de la scène n’est visible sur la chaine YouTube de la CCTV. Et pour cause, cette image est truquée. S'il est possible de le soupçonner à l’œil nu, il suffit de l’examiner avec l’outil Forensic pour le confirmer. La capture d’écran a bien été altérée à plusieurs endroits : sur l’ensemble de la carte, dans le fond et sur l’intégralité du bandeau, en bas. En résumé, cette publication est un simple montage, destiné à remettre en cause le soutien de la Chine envers Poutine. À ce stade, Pékin refuse toujours de condamner publiquement la Russie. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info