Corée du Nord-États-Unis : sommet historique entre Kim Jong-un et Trump

Corée du Nord : le régime de Kim Jong-Un promet un "désastre" à l’Australie

Alexandre DECROIX
Publié le 15 octobre 2017 à 13h02
Corée du Nord : le régime de Kim Jong-Un promet un "désastre" à l’Australie

MENACE – La Corée du Nord a menacé samedi l’Australie d’un possible "désastre" si le pays continuait à soutenir les manœuvres militaires des Etats-Unis et de la Corée du Sud près de la péninsule asiatique.

Kim Jong Un s'est trouvé un nouvel adversaire. Et ce pourrait être "un désastre" : voilà ce qu’a promis à l’Australie l’agence de presse KCNA, canal officiel de communication de la Corée du Nord, si le pays continuait à soutenir les manœuvres militaires américaines et sud-coréennes contre le régime de Kim Jong-Un. Une menace lancée samedi dans les formes les plus habituelles de la rhétorique martiale nord-coréenne. "Dernièrement, l'Australie montre des mouvements dangereux rejoignant avec zèle les provocations politiques et militaires frénétiques des États-Unis contre la République populaire et démocratique de Corée", dit ainsi le communiqué.

Les autorités australiennes n’ont pas tardé à réagir. "L'Australie n'est pas une cible prioritaire et la Corée du Nord a déjà proféré de telles menaces", a désamorcé la ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, appelant à poursuivre les efforts diplomatiques pour apaiser la situation. "Ces menaces ne font que renforcer notre détermination à trouver une solution pacifique aux tensions croissantes sur la péninsule coréenne, entièrement causées par le comportement illégal, menaçant et provocateur de la Corée du Nord."

Corée du nord : reportage à la frontière, l'une de zones plus sensibles au mondeSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Un nouvel essai imminent ?

"Notre objectif est de dissuader la Corée du Nord de continuer à effectuer des essais de missiles balistiques illégaux ainsi que d'armes nucléaires et de la contraindre à revenir à la table des négociations", a poursuivi la cheffe de la diplomatie australienne. Pas sûr que son appel soit entendu. Selon le quotidien sud-coréen Donga Ilbo, Pyongyang se prépare à un nouveau lancement de missile avant les manœuvres navales conjointes entre Corée du Sud et Etats-Unis qui doivent débuter ce lundi. 

Toujours selon le journal, des photos satellite ont montré ces derniers jours le transport, depuis des hangars proches de la capitale nord-coréenne, de missiles montés sur des lanceurs. Washington et Séoul soupçonnent la dictature de se préparer à lancer des missiles capables d'atteindre l'Amérique. Il pourrait s'agir du missile balistique intercontinental Hwasong-14, dont la portée permettrait d'atteindre l'Alaska, ou bien du Hwasong-12, que le régime a menacé de tirer vers l’île de Guam, territoire américain situé dans le Pacifique. À moins qu’il s’agisse du Hwasong-13, un autre missile internacontinental dont la portée pourrait éventuellement permettre d'atteindre la côte ouest des Etats-Unis, mais aussi l’Australie. 


Alexandre DECROIX

Tout
TF1 Info