Pour fêter le lancement réussi d'un missile, le 18 novembre va devenir férié en Corée du Nord

par TD avec AFP
Publié le 5 novembre 2023 à 10h37

Source : TF1 Info

Malgré les sanctions internationales, la Corée du Nord continue ses essais militaires.
L'an passé, elle a réalisé avec succès le premier vol d'un missile balistiques intercontinental.
Pour célébrer cette réussite, le 18 novembre a été défini par les autorités comme un jour férié.

En Corée du Nord, le 18 novembre sera désormais férié, ont fait savoir les autorités par le biais de l'agence d'État nord-coréenne KCNA. Il s'agit de célébrer l'anniversaire d'un tir d'essai réussi de missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-17, réalisé l'an passé à cette date.

Le 18 novembre 2022, Pyongyang réalisait son premier test en vol complet de ce missile, surnommé le "missile monstre" par les analystes militaires. Une réunion de l'Assemblée populaire suprême a officialisé la mise en place de ce jour férié, voyant dans cette réussite militaire un moment marquant de l'histoire du pays. "L'instauration de la Journée de l'industrie des missiles marque un événement spécial dans notre parcours sacré de développement de la défense nationale", a souligné cette institution.

Les sanctions internationales ignorées

L'agence d'État KCNA a indiqué qu'avec un tel lancement, la Corée du Nord avait "montré au monde la majesté d'une puissance nucléaire de classe mondiale et la nation qui possède le missile balistique intercontinental le plus puissant". On peut noter que le pays procède régulièrement à des essais d'armes lors de jours fériés. La semaine dernière, le Service national du renseignement sud-coréen (NIS) a informé que Pyongyang se trouvait sur le point de procéder à un troisième lancement de satellite de reconnaissance militaire.

Du point de vue des analystes, il existe aujourd'hui un chevauchement technologique important entre les capacités de lancement dans l'espace et le développement d'ICBM. Un missile dont il faut rappeler que Pyongyang s'est vu interdire l'utilisation, eu égard aux multiples sanctions prononcées par les Nations unies. Malgré cette pression internationale, la Corée du Nord a réalisé un nombre record d'essais d'armes cette année. En septembre dernier, elle a inscrit son statut de puissance nucléaire dans sa Constitution.


TD avec AFP

Tout
TF1 Info