La France face à une 3e vague d'ampleur

Comment Emmanuel Macron, positif au Covid-19, a fait de plusieurs dirigeants européens des "cas contacts"

Vincent Michelon
Publié le 17 décembre 2020 à 12h57, mis à jour le 17 décembre 2020 à 15h32
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

BOULE DE NEIGE - Testé positif au Covid-19, Emmanuel Macron a entraîné dans son sillage une série de cas contacts, en particulier dans son gouvernement. Mais l'agenda international récent du chef de l'État a eu aussi des répercussions sur plusieurs dirigeants européens.

L'annonce de la positivité d'Emmanuel Macron au Covid-19 a déclenché jeudi une vaste enquête pour tenter de découvrir tous les cas contacts, bien au-delà des frontières nationales. En France, plusieurs responsables politiques, dont le Premier ministre Jean Castex ou le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, se sont placés à l'isolement, considérés comme des cas contacts avérés. Mais l'agenda international récent d'Emmanuel Macron a eu un effet en cascade sur plusieurs dirigeants européens. 

Trois dirigeants européens à l'isolement

Premier "cas contact" déclaré du président de la République à l'échelle européenne, le président du gouvernement d'Espagne Pedro Sanchez a indiqué qu'il se mettait en quarantaine jusqu'au 24 décembre. Le dirigeant espagnol avait rencontré Emmanuel Macron lundi, à l'occasion du 60e anniversaire de l'OCDE. Un événement auquel ont également participé le président belge du Conseil européen Charles Michel - qui s'est placé en "auto-isolement" - de même que le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, avec lequel Emmanuel Macron a échangé une poignée de main. Était également présente à cette rencontre la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. 

Le Premier ministre portugais Antonio Costa a également été déclaré "cas contact" et s'est placé à l'isolement, puisqu'il avait rencontré Emmanuel Macron lundi à l'Élysée. Les deux hommes avaient gardé leurs masques pendant cette rencontre, mais les images montrent qu'ils s'étaient tenus côte à côte à leur sortie. 

Lire aussi

Il faut également savoir qu'Emmanuel Macron avait participé, les 10 et 11 décembre, au Conseil européen qui se tenait à Bruxelles. Le chef de l'État y avait notamment croisé, déjà, Pedro Sanchez, mais également le Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell. Le sommet des dirigeants sur le climat, qui s'est tenu le 12 décembre, était en visioconférence.


Vincent Michelon

Tout
TF1 Info