Donald Trump positif au Covid-19, la campagne bouleversée

Le proche conseiller de Trump Stephen Miller positif au Covid-19, l'hécatombe se poursuit à la Maison Blanche

La rédaction de LCI
Publié le 7 octobre 2020 à 11h07
JT Perso

Source : TF1 Info

PAS SEUL AU MONDE - Le Covid-19, qui a violemment fait irruption cette semaine à la Maison Blanche, ne s'est pas contenté de contaminer Donald Trump, ce dernier assurant ce lundi soir se sentir "vraiment bien". Il a aussi atteint plusieurs membres de sa garde rapprochée.

Le Covid-19 qui a fait irruption à la Maison Blanche ne s'est pas contenté de contaminer le président Donald Trump, mais a également atteint plusieurs membres de sa garde rapprochée. Tout d'abord, sa famille. Le milliardaire a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi dernier que lui et son épouse, Melania Trump, 50 ans, avaient été testés positifs au nouveau coronavirus. Lui a été hospitalisé, mais elle effectue sa convalescence à la Maison Blanche. "Je me sens bien et je vais continuer à me reposer à la maison", a-t-elle tweeté lundi.

La fille du président Ivanka Trump et son mari Jared Kushner qui occupent des postes de conseillers à la Maison Blanche semblent épargnés.

Plusieurs conseillers et assistants touchés

Ses collaborateurs à la Maison Blanche n'ont pas été épargnés par le virus. Le diagnostic positif de Hope Hicks, 31 ans, proche conseillère de Donald Trump, a fuité dans les médias jeudi. Elle voyage régulièrement avec le président et l'avait accompagné à deux reprises à bord d'Air Force One la semaine dernière.

Kayleigh McEnany, la porte-parole de la Maison Blanche, 32 ans, a annoncé avoir été testée positive lundi après trois jours de tests négatifs. Elle a assuré ne pas ressentir de symptômes et s'est mise en quarantaine. Selon les médias américains, deux de ses assistants, Chad Gilmartin et Karoline Leavitt, sont également contaminés.

L'ancienne conseillère Kellyanne Conway, 53 ans, a quitté la Maison Blanche en août mais y était revenue le 26 septembre pour une cérémonie en l'honneur de la juge nommée à la Cour suprême par Donald Trump. Vendredi, elle a annoncé être positive et précisé souffrir de "légers symptômes". Nicholas Luna, un des assistants personnels du président et son "bag man" (porteur de sac, ndlr.), est également contaminé.

Mardi soir, la Maison Blanche annonçait que Stephen Miller, l'un des plus proches conseillers du président et l'artisan de sa politique anti-immigration, était lui aussi positif au Covid-19.

Le vice-président Mike Pence, testé négatif, est seul maître à bord

En pleine campagne, les responsables sont aussi sur le carreau. Ronna McDaniel, 47 ans, qui dirige le comité national républicain, a été testée positive mercredi dernier. Elle s'était auparavant mise en quarantaine à son domicile du Michigan car un de ses proches était malade du Covid-19. Bill Stepien, 42 ans, le directeur de la campagne de Donald Trump, a reçu son diagnostic vendredi. Il souffre de symptômes légers et est également à l'isolement.

Chris Christie, l'ancien gouverneur du New Jersey, 58 ans, a aidé le président à s'entraîner en vue de son duel télévisé avec son rival démocrate Joe Biden mardi dernier. Il est infecté et hospitalisé depuis samedi après-midi. Sans le président et ces acteurs, la campagne de Donald Trump repose sur les épaules de son vice-président Mike Pence, testé négatif, qui continue de sillonner le pays. 

Enfin, trois sénateurs républicains Mike Lee, 49 ans, Thom Tillis, 60 ans, et Ron Johnson, 65 ans, sont porteurs du virus. Les deux premiers sont membres de la commission judiciaire qui doit entamer le 12 octobre le processus de confirmation de la juge Amy Coney Barrett, nommée par Donald Trump à la Cour suprême des Etats-Unis. Un objectif que l'absence prolongée des sénateurs pourrait franchement compliquer.

Le Pentagone aussi touché

Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, et plusieurs autres hauts responsables militaires se sont mis en quarantaine mardi après que le numéro deux du corps des Garde-côtes, l'amiral Charles Ray, a été testé positif au Covid-19.

Le Pentagone a annoncé dans un communiqué que plusieurs responsables militaires s'étaient mis en quarantaine après l'annonce de l'amiral Ray, sans les identifier, mais une source militaire a indiqué à l'AFP qu'il était "tout à fait juste" d'en conclure que le général Milley était en quarantaine.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info