Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Positifs au Covid-19 et coincés au Costa Rica : le voyage de vingt Français vire au cauchemar

V. F
Publié le 13 février 2021 à 8h05

Source : TF1 Info

ÉPIDÉMIE - L'inquiétude grandit pour vingt touristes français partis en villégiature au Costa Rica. Tous testés positifs au coronavirus, six d'entre eux ont dû être hospitalisés. Ils demandent leur rapatriement en urgence.

Partis pour des vacances à l'autre bout du monde, leur voyage a viré au cauchemar. Cela fait maintenant deux semaines qu'Évelyne Henri, ainsi que 19 autres Français sont coincés au Costa Rica, contaminés par le Covid-19. Placée en quarantaine, Évelyne a dû être séparée de son mari. "Il est maintenant à l'hôpital et je n'ai aucune nouvelle de lui. Je ne sais rien du tout", se lamente-t-elle. Face à cette situation angoissante, sa fille se démène jour et nuit, depuis la France, pour organiser le rapatriement de ses parents. "Je ne lâche pas. J'ai l'ambassade en ligne tous les jours, donc j'ai confiance", dit-elle.

Je regrette d'être parti. C'est un joli pays, mais c'est cher payé pour le groupe.

Guy, touriste français hospitalisé

Ces touristes ont-ils été contaminés dans le pays ? L'un d'entre eux était-il déjà porteur du virus ? Mystère. Une chose est sûre, la découverte de ce foyer épidémique est le fruit d'un improbable imbroglio. Arrivés au Costa Rica, ce petit pays d'Amérique centrale, le 16 janvier, ces 22 Français avaient prévu de rentrer en France dix jours plus tard, en faisant escale aux Pays-Bas. Alors que l'heure du départ a sonné, ils doivent tous faire un test PCR. Et là, le couperet tombe : six d'entre eux sont positifs au Covid-19. 

Les 16 voyageurs négatifs vont tout de même se présenter à l'aéroport, comme convenu, mais les Pays-Bas exigent désormais un test antigénique en plus du PCR. Or, il est impossible d'en obtenir un au Costa Rica, le pays ne possédant pas le matériel nécessaire. Les touristes retournent donc à l'hôtel dans l'attente d'un vol direct pour la France, et refont un test PCR. Mais là, deux seulement sont négatifs, tous les autres sont contaminés, et doivent s'isoler.

Parmi eux, six sont plus durement atteints et doivent être hospitalisés à San José, la capitale. Guy est l'un d'eux, il témoigne dans le 20H de TF1. "Je ne peux plus parler et je suis essoufflé", dit-il, reconnaissant avoir pris des risques : "Je regrette d'être parti. C'est un joli pays, mais c'est cher payé pour le groupe", admet-il. Trois des vingt touristes peuvent aujourd'hui quitter le Costa Rica. Les autres devront attendre d'être testés négatifs pour pouvoir enfin rentrer.

Afin de favoriser le secteur touristique, le Costa Rica a ouvert totalement ses frontières depuis le 1er novembre après avoir supprimé le mois précédent l'exigence d'un test PCR négatif pour les visiteurs étrangers, qui doivent cependant présenter un contrat d'assurance couvrant l'hébergement et les frais médicaux en cas de maladie. Après avoir enregistré un peu plus de 1000 cas quotidiens de Covid-19 début janvier, le Costa Rica en recense entre 400 et 500 depuis la deuxième semaine de février.


V. F