Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Italie : le masque de nouveau obligatoire à l'extérieur

FS (avec AFP)
Publié le 23 décembre 2021 à 21h36, mis à jour le 24 décembre 2021 à 9h18
JT Perso

Source : JT 20h WE

MASQUES - Face à une vague épidémique portée par le variant Omicron, l'Italie a choisi de rendre à nouveau obligatoires le port du masque chirurgical à l'extérieur, et celui du masque FFP2 pour les évènements publics et les transports.

"C'est une phase pas simple", a reconnu le ministre de la Santé italien, Roberto Speranza, à l'issue d'un Conseil des ministres. Face à une flambée des contaminations, dont au moins 28% seraient dues au variant Omicron, le gouvernement italien s'est résolu à de nouvelles restrictions, qui pourraient "créer une protection plus forte pour notre population et notre système sanitaire". En tête de celles-ci, un prochain renforcement du port du masque, dont le modèle chirurgical sera obligatoire à l'extérieur, le modèle FFP2 l'étant pour se rendre au cinéma, au théâtre, aux événements sportifs ou dans les transports publics.

Outre l'obligation de port du masque, les fêtes et événements prévoyant la participation de nombreuses personnes sont interdits jusqu'à fin janvier, même à l'extérieur, annulant de fait tous les concerts qui se tiennent généralement en Italie pour le Nouvel An. Les clubs et discothèques resteront également fermés jusqu'au 31 janvier prochain. Le gouvernement a aussi décidé de réduire la durée du pass sanitaire de neuf à six mois, et de diminuer encore le délai pour recevoir la dose de rappel, passée rapidement de six à quatre mois. 

Omicron : 28% des nouveaux cas positifs

"Le gouvernement a relevé encore le niveau de son attention", a justifié le ministre de la Santé, alors qu'un rapport publié le même jour par l'Institut supérieur de la santé (ISS) estime que le variant Omicron représente environ 28% des cas déclarés en Italie. L'inquiétude est renforcée par les "journées spéciales qui arrivent, Noël et Nouvel An", a confirmé Roberto Speranza.

Lire aussi

L'Italie est l'un des pays européens à avoir payé le plus lourd tribut à la pandémie, avec plus de 136.000 morts. En dépit d'un taux élevé de vaccinations, 85% des plus de 12 ans et même 3,5% des 5-11 ans déjà vaccinés en quelques jours, le nombre de nouveaux cas augmente de façon affolante. De 16.000 cas détectés lundi dernier, on passe déjà à plus de 44.000 cas ce jeudi 23 décembre, selon les chiffres du ministère de la Santé.


FS (avec AFP)

Tout
TF1 Info