La Chine face à une nouvelle flambée de Covid-19

Covid-19 : à Shanghai, des clients fuient un magasin Ikea pour éviter un confinement soudain

CQ
Publié le 15 août 2022 à 16h49, mis à jour le 15 août 2022 à 19h59
Covid-19 : à Shanghai, des clients fuient un magasin Ikea pour éviter un confinement soudain

Source : LOIC VENANCE / AFP

Des vidéos virales sur les réseaux sociaux montrent des scènes de chaos dans un magasin Ikea de Shanghai.
Après qu'une personne en contact avec un malade du Covid s’y est rendue, les autorités chinoises ont décidé d'un confinement improvisé.

Depuis deux ans et demi, le quotidien des Chinois est rythmé par des périodes de confinement à répétition. Samedi 13 août, des clients d’un magasin de la chaîne Ikea à Shanghai ont subi l’une de ces mesures draconiennes, décidée par les autorités chinoises pour endiguer la circulation du virus. Après qu’un message a été diffusé dans les hauts parleurs du commerce pour annoncer sa fermeture immédiate, les visiteurs pris de panique se sont dirigés vers les portes pour tenter d’en sortir. 

Comme on peut le voir sur les images ci-dessus, le chaos est total alors que des agents de sécurité en uniforme ou en blouse bleue tentent de garder les portes fermées. Le blocage du magasin a été décidé après que les autorités ont été informées de la visite d’un cas contact d’un malade asymptomatique du covid, âgé de six ans et revenant du Tibet le 9 août. La date ni la durée de la visite n’ont été communiquées par la commission de la santé de Shanghai, qui a annoncé des "mesures de contrôle temporaires" lors d’un point presse dimanche. 

Les clients qui se trouvaient encore dans le magasin ont été soumis à 48h de quarantaine et cinq jours de suivi sanitaire, d’après les autorités relayées notamment par Bloomberg. Aucune information n’a été fournie sur le lieu de leur isolement. Mais d'après le Shanghai Daily, près de 400 personnes ayant été en contact avec le garçon avaient été retrouvées. Au total, 80.000 personnes ont dû se soumettre à un test PCR.

Lire aussi

Les méthodes chinoises de gestion de l’épidémie interrogent alors que Pékin est l’un des derniers pays au monde à appliquer encore la politique du zéro covid. Au printemps, les 25 millions d’habitants de Shanghai ont ainsi été confinés strictement pendant deux mois. Les animaux domestiques des malades étaient quant à eux tués en pleine rue par les autorités. En juin, 2,7 millions de résidents ont été de nouveau assignés à domicile, provisoirement cette fois.


CQ

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info