Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : la Bavière commande des doses du vaccin russe Spoutnik V

TG avec AFP
Publié le 7 avril 2021 à 17h24
Une boîte du vaccin russe Spoutnik V, le 11 mars 2021 à Gaza (image d'illustration).

Une boîte du vaccin russe Spoutnik V, le 11 mars 2021 à Gaza (image d'illustration).

Source : SAID KHATIB / AFP

GROS CONTRAT - La Bavière a négocié un "contrat préliminaire" en vue de recevoir prochainement 2,5 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V. À condition que ce dernier soit autorisé par le régulateur européen.

Le vaccin russe franchi (presque) la frontière allemande. La Bavière va commander 2,5 millions de doses du Spoutnik V, a annoncé mercredi le dirigeant régional allemand Markus Söder. Le "contrat préliminaire" entre les deux parties prévoit néanmoins un préalable : que le produit contre le Covid-19 soit approuvé par le régulateur européen. "Si Spoutnik est approuvé en Europe, alors l'État de Bavière recevra des doses de vaccin supplémentaires d'ici juin", a expliqué ce mercredi Markus Söder.

Selon lui, les discussions ont été menées avec une entreprise pharmaceutique de la région située dans la ville d'Illertissen. La société R-Pharm Germany, filiale du géant russe de la fabrication de médicaments R-Pharm, possède en effet une ligne de production dans cette commune et est en position de fabriquer le vaccin russe, selon plusieurs médias allemands.

"Hautement sûr"

Markus Söder - par ailleurs candidat possible à la succession d'Angela Merkel - avait déjà plaidé en mars pour que le régulateur européen EMA, qui a commencé l'examen de Spoutnik, "accélère" sa procédure d'approbation. Le dirigeant bavarois avait défendu les études parues sur ce vaccin montrant qu'il était, selon lui, "hautement sûr"

Du côté du gouvernement allemand, on préfère temporiser, laissant l'EMA trancher. Il n'empêche : la validation du Spoutnik ferait les affaires de Berlin. 

La campagne de vaccination patine en effet dans le pays, en raison de l'organisation logistique, mais aussi du nombre de doses disponibles. Raison pour laquelle Berlin est apparu comme l'un des principaux avocats de ce vaccin en Europe. Si de nombreux pays accusent Moscou d'utiliser son vaccin comme un outil d'influence géopolitique, certains ont déjà franchi le pas. 

La Hongrie est actuellement le seul membre de l'UE à administrer ce vaccin. Et l'Autriche a annoncé, comme la Slovaquie, négocier directement la livraison du vaccin russe, en complément de ceux commandés par la Commission européenne. 


TG avec AFP

Tout
TF1 Info