Le pass vaccinal, plus qu'un mauvais souvenir ?

Canada : contre l'obligation vaccinale, des milliers de camionneurs en route vers la capitale

M.G
Publié le 28 janvier 2022 à 16h34, mis à jour le 28 janvier 2022 à 17h08
Fougue populaire accompagnant les camionneurs du "convoi de la liberté",  en banlieue de Toronto.

Fougue populaire accompagnant les camionneurs du "convoi de la liberté", en banlieue de Toronto.

Source : Cole Burston / AFP

Des milliers de routiers canadiens, réunis en convois, ont entamé dimanche un long périple vers Ottawa pour dénoncer l'obligation vaccinale contre le Covid-19.
Les États-Unis et le Canada ont récemment imposé un passeport vaccinal pour traverser leur frontière.

Un (nouveau) mouvement d'ampleur. Depuis le week-end dernier, des milliers de camionneurs canadiens convergent vers Ottawa. Avec cette mobilisation, prévue à partir de ce samedi, les professionnels veulent dénoncer la nouvelle obligation vaccinale qui leur est imposée. Depuis le 15 janvier dernier, ils doivent en effet attester d'un schéma vaccinal complet contre le Covid-19 pour franchir la frontière canado-américaine. Les autorités américaines menacent les éventuels contrevenants d'interdiction permanente du territoire, alors que le Canada impose aux routiers non vaccinés revenant des États-Unis une quarantaine de 14 jours.

Le plus long convoi jamais formé ?

Ces derniers jours, la grogne ne cesse de monter et le "convoi de la liberté" de prendre de l'ampleur. "Il est long de 70 kilomètres", affirme le porte-parole des camionneurs, Benjamin Dichter, au Toronto Sun. Le quotidien local estime même qu'il pourrait s’agir du plus long convoi du genre jamais formé. Parti de Vancouver (Colombie-Britannique), il doit encore agréger d'autres manifestants sur son parcours, ainsi que d'autres convois venus des provinces Atlantiques.

 

Le soutien populaire monte également crescendo. En tout, plus de 1,5 million de personnes sont attendues ce week-end dans la capitale canadienne. Un sacré casse-tête pour les forces de l'ordre qui craignent de voir le rassemblement dégénérer. À cet égard, les autorités locales ont d'ores et déjà demandé aux habitants de la région d’éviter les déplacements ce week-end, évoquant notamment des risques de saturation. 

Jusqu'à 16.000 camionneurs sur la touche

L’Alliance canadienne du camionnage a "fortement désapprouvé" cette manifestation. Selon elle, plus de 85 % des 120.000 camionneurs du pays et qui traversent régulièrement la frontière américaine sont vaccinés. Malgré tout, jusqu’à 16.000 d'entre eux pourraient être concernés par cette nouvelle restriction et être mis à l'écart, note Le Parisien. Un phénomène qui pourrait aggraver les problèmes sur les chaînes d'approvisionnement. 

De son côté, Justin Trudeau a estimé que cette mobilisation était plutôt de l'ordre du phénomène isolé. "La petite frange" de camionneurs, en route pour Ottawa, "ne représente pas le point de vue de la majorité des Canadiens", a martelé le Premier ministre. 


M.G

Tout
TF1 Info