Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : au moins 50 morts, l'armée mobilisée... L'épidémie s'aggrave en Corée du Nord

Idèr Nabili
Publié le 16 mai 2022 à 8h43
JT Perso

Source : JT 20h WE

Une semaine après avoir détecté le Covid-19 sur son sol, la Corée du Nord déplore au moins 50 morts.
Le dirigeant Kim Jong-Un a ordonné à l'armée de se mobiliser.

Deux ans après le reste du monde, le Covid-19 déstabilise la Corée du Nord. Une semaine après la découverte du premier cas et la mise en place de confinements à grande échelle, plus d'1,2 million de personnes ont été contaminées dans le pays, selon le rapport de l'agence d'État KCNA, cité par l'AFP. D'après la même source, 50 Nord-Coréens sont morts et 564.860 sont sous traitement médical. Officiellement, le coronavirus n'est pas cité, les autorités préférant parler de "fièvre".

La température grimpe jusqu'au plus haut sommet de l'État. Ce lundi 16 mai, le dirigeant Kim Jong Un a fustigé les autorités sanitaires pour leur gestion de l'épidémie. Signe de la gravité de la situation, il a "fortement critiqué le gouvernement et le secteur de la santé publique pour leur attitude irresponsable", selon KCNA. Kim Jong-Un s'est notamment plaint du fait que les pharmacies ne soient pas ouvertes 24h/24. Les fonctionnaires chargés de l'approvisionnement en médicaments "n'ont pas retroussé leurs manches et n'ont pas évalué correctement la crise actuelle", a-t-il déploré, selon l'agence d'État.

Pénurie de médicaments

Dimanche, les médias nord-coréens ont diffusé des photos de lui visitant une pharmacie à Pyongyang, la capitale. "En visitant une pharmacie, Kim Jong-Un a pu voir de ses yeux la pénurie de médicaments en Corée du Nord", explique à l'AFP Cheong Seong-jang, chercheur à l'Institut Sejong. "La situation est peut-être plus grave que ce qu'il pensait."

Face à ce constat, le dirigeant a ordonné à l'armée de se mettre au travail "pour stabiliser immédiatement l'approvisionnement en médicaments à Pyongyang", dans un pays au système de santé défaillant. Kim Jong-Un pourrait également s'inspirer de la stratégie chinoise de lutte contre la pandémie, "zéro Covid", alors qu'aucun Nord-Coréen n'a été vacciné contre le Covid-19.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info