Variant Delta : la France face à une quatrième vague

"Je n'ai pas le droit de sortir" : cas contact, une Française séparée de ses enfants depuis 35 jours à Hong Kong

La rédaction de LCI
Publié le 20 septembre 2021 à 11h19
JT Perso

Source : TF1 Info

TEMOIGNAGE - En quarantaine dans un "hôtel" désigné par les autorités hongkongaises et surveillé par des gardes, Justine, une expatriée française, n'a pas vu sa famille et ses enfants depuis plus d'un mois.

En décidant de rentrer en France avec sa famille pour les vacances, Justine, une expatriée française, était sans doute loin de présager que l'été se terminerait pour eux de la sorte. En quarantaine dans un "hôtel" désigné par les autorités locales, et par conséquent privée de contact avec sa famille depuis plus d'un mois, elle a livré son témoignage à LCI ce lundi.

Tout a commencé, en août, lorsqu'à leur retour de l'Hexagone, la cadette de la famille, âgée de 3 ans, est testée positive au cours du dépistage imposé à chaque retour de voyage. 

"J'ai pas le droit de sortir"

"On m'a envoyé à l'hôpital avec ma fille qui était positive mais asymptomatique", explique-t-elle. "Quand ma fille de même pas 4 ans a finalement été testée négative donc elle était guérie, on m'a prévenue qu'elle devait rentrer toute seule puisque mon mari et mes deux autres enfants étaient toujours en quarantaine", poursuit la mère de famille, précisant que la concernant, en tant que cas contact, "après cette semaine de quarantaine et ces 12 jours à l'hôpital, il fallait recommencer 21 jours au camp de quarantaine".

Et de poursuivre : "Je n'ai pas le droit de sortir, je réussis à ouvrir ma porte de temps en temps, il y a des gardes partout, je la referme vite quand quelqu'un passe".

A noter que Hong Kong impose à tous les voyageurs, à leur retour de l'Hexagone, de s'isoler 21 jours à leurs frais.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info