Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Covid-19 : sur quels indicateurs le Royaume-Uni et l'Espagne se basent-ils pour lever les restrictions ?

I.N.
Publié le 20 janvier 2022 à 11h01
JT Perso

Source : TF1 Info

ÉPIDÉMIE - Le Royaume-Uni a annoncé mercredi la levée prochaine de l'essentiel des restrictions. De son côté, l'Espagne a fait part de sa volonté de traiter le Covid-19 comme une maladie "endémique". Sur quels indicateurs se basent-ils ?

Deux mois après l'apparition du variant Omicron, voici venu le temps de la levée des restrictions. Ce jeudi, le gouvernement pourrait annoncer un calendrier de fin progressive des mesures prises pour endiguer la cinquième vague. À l'étranger, certains pays ont déjà franchi le pas. C'est notamment le cas du Royaume-Uni, qui ne recommande plus le télétravail, et qui n'imposera plus le masque ni le pass sanitaire dès la semaine prochaine. De son côté, l'Espagne envisage de traiter le Covid-19 comme une maladie "endémique", en faisant évoluer sa stratégie sanitaire.

Plusieurs indicateurs peuvent justifier ce revirement de situation. Outre-Manche, les données dans les établissements de santé sont rassurantes. Selon OurWorldInData, le nombre de nouvelles admissions dans les hôpitaux britanniques suit une tendance à la baisse depuis le début du mois de janvier. La courbe est similaire pour le nombre de personnes admises en soins intensifs. Environ 700 patients se trouvaient dans ces services au 20 janvier, contre plus de 900 au début de l'année.

Au niveau des contaminations, le plus dur semble également derrière le Royaume-Uni. D'après la même source, le pic de la cinquième vague a été atteint le 5 janvier. Depuis, le nombre de cas ne cesse de diminuer.

L'Espagne compte sur sa couverture vaccinale

En Espagne, la situation n'est pas aussi réjouissante. Dans les services de soins, le nombre d'admissions à l'hôpital poursuit sa hausse, et atteint désormais un niveau plus élevé que lors de la deuxième vague, en novembre 2020. En réanimation, aucune baisse n'est visible, malgré une tendance à la stabilisation des cas les plus graves.

Toutefois, les contaminations pourraient, elles aussi, avoir atteint leur plus haut niveau ces derniers jours. Selon les indicateurs les plus récents, le taux d'incidence est en légère baisse depuis une semaine. L'Espagne peut aussi compter sur une très forte couverture vaccinale. Avec 90,5% des plus de 12 ans entièrement immunisés, le pays possède l'un des taux de vaccination les plus élevés du monde. De quoi anticiper, progressivement, un retour à la vie normale.


I.N.

Tout
TF1 Info