Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : comment le nombre de morts au Pérou a-t-il pu tripler si soudainement ?

ALG
Publié le 1 juin 2021 à 19h11
Les mesures sanitaires se sont renforcées au Pérou afin de lutter contre l'épidémie.

Les mesures sanitaires se sont renforcées au Pérou afin de lutter contre l'épidémie.

Source : ERNESTO BENAVIDES / AFP

REVIREMENT - Selon un classement établi sur la base de chiffres officiels, le Pérou est désormais le pays le plus endeuillé au monde avec un nombre de décès liés au Covid, passé d'un bilan à l'autre de 69.000... à 180.000. Comment expliquer la soudaineté de ce triste titre ?

Le fossé entre les deux derniers bilans de la pandémie au Pérou a de quoi surprendre. Le nombre de décès dus au Covid-19 y a en effet été multiplié par trois, faisant du pays des Incas celui qui déplore désormais le plus grand nombre de décès par million d'habitants au monde.

Dans le détail, le nombre de personnes décédées du Covid-19 s'élevait au 22 mai à 180.764 dans ce pays de 33 millions d'habitants, soit 5.484 décès par million d'habitants, selon un classement des pays les plus touchés par la pandémie établi par l'AFP sur la base de chiffres officiels et qui le place en tête. Le précédent bilan, arrêté dimanche, faisait, lui, état de 69.342 morts, soit le 13e rang avec 2.103 décès par million d'habitants. On vous explique. 

Un conseil technique à l'origine d'une réévaluation

Aussi frappant soit ce revirement, il n'est en réalité pas vraiment une surprise pour les autorités sanitaires péruviennes et était même plutôt souhaitable. C'est en effet sur la base d'un conseil technique mis en place en avril et composé d'experts péruviens et de spécialistes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qu'il a été opéré. Ce dernier a en effet proposé de modifier les critères d'enregistrement des décès après avoir estimé que "la méthodologie actuelle présente des limites qui entraîne une sous-estimation du nombre de morts du Covid-19". Jusqu'à présent, les autorités sanitaires prenaient seulement en compte les décès pour lesquels un test confirmait la maladie. Désormais seront donc recensées les personnes remplissant sept critères techniques, dont les contaminations avérées, mais aussi les "cas probables présentant un lien épidémiologique avec un cas confirmé". Sera également pris en compte "un cas suspect de Covid-19 qui présente un cadre clinique compatible avec la maladie".

 "À partir d'aujourd'hui (...) nous allons avoir des chiffres plus exhaustifs et qui seront d'une grande utilité pour la gestion de la pandémie", s'est réjoui lundi en conférence de presse la présidente du Conseil des ministres et numéro deux du gouvernement, Violeta Bermudez. À noter que pour l'heure, ces nouvelles données n'ont pas encore été intégrées aux chiffres quotidiens transmis par les autorités de santé péruviennes. 

Jusqu'à cette réévaluation, c'est la Hongrie qui détenait le triste titre du pays le plus touché en proportion de sa population, avec 3.077 décès par million d'habitants, selon le décompte de l'AFP. Entamée le 9 février, la vaccination au Pérou progresse lentement avec seulement 5% de la population ayant reçu au moins une dose. Le nombre de patients infectés admis dans les hôpitaux connaît une décrue, se situant à 12.000 aujourd'hui contre plus de 15.500 au plus fort le 20 avril.


ALG

Tout
TF1 Info