L'info passée au crible

Le PDG de Pfizer arrêté par le FBI ? Attention à cette infox

Felicia Sideris
Publié le 6 novembre 2021 à 10h06, mis à jour le 6 novembre 2021 à 10h15

Source : JT 20h WE

FAKE NEWS - Un blog connu pour avoir partagé de nombreuses rumeurs indique que le PDG du laboratoire Pfizer, Albert Bourla, a été arrêté par le FBI ce vendredi matin. Une affirmation qui a tout d'une infox.

Une seule source dont la réputation est déjà entachée. Un blog baptisé "The Conservative Beaver", littéralement le "Castor conservateur" assure ce vendredi 5 novembre que le PDG du laboratoire Pfizer aurait été arrêté par le FBI pour des faits de "fraude". Une information créée de toute pièce.

Selon ses informations, non sourcées, Albert Bourla aurait été arrêté ce vendredi "matin", "à son domicile" de Scarsdale, à New York. "Détenu dans l'attente une enquête", il serait accusé par le service fédéral de police judiciaire des États-Unis de "fraude" après avoir "trompé des clients à propos de l'efficacité" du vaccin du laboratoire Pfizer utilisé contre le Covid-19. Le chef d'entreprise grec serait notamment "accusé d'avoir falsifié des données et versé de gros pots-de-vin", d'après un "agent du FBI" cité par le blog. Une information complètement secrète pour laquelle "la police a ordonné un black-out des médias", toujours d'après ce même article

Un blog douteux

Seulement, beaucoup d'éléments laissent penser qu'il s'agit d'une rumeur totalement inventée. D'une part, la seule source publiant ce message - largement diffusé en France - est ce fameux "Castor conservateur", qui se décrit lui-même comme "un site alternatif canadien". Or, il n'en est pas à son coup d'essai. Au contraire, ce blog a la mauvaise habitude de répandre des canulars sur de prétendues arrestations de personnalités publiques. 

C'est lui qui avait lancé la folle rumeur en janvier dernier de l'arrestation du pape François. D'après Lead Stories, un média de vérification, ce site canadien a également annoncé par le passé la fausse arrestation de Barack Obama, prétendument accusé d'espionnage, ou encore celle du milliardaire Georges Soros, soi-disant pour interférence dans l'élection américaine.

Ceci dit, la seule origine de l'information ne peut pas permettre de discréditer le propos. Mais la présence du PDG de Pfizer en direct sur une antenne, si : à 12h30 (heure française), le dirigeant du laboratoire américain était interrogé sur la chaine américaine CNBC, comme le montre cet extrait. Soit plus d'une heure après la publication de l'article annonçant son arrestation. Si le moment de la publication n'est pas précisée sur le blog, on en retrouve la trace sur Twitter dès 11h13

Pfizer dénonce une "fake news"

Par ailleurs, il est important de noter que cet entretien ne peut pas être un enregistrement. La journaliste et le chef d'entreprise évoquent alors une "breaking news" communiquées à peine quelques minutes plus tôt, à 12h10. À savoir celle sur les premiers résultats des essais cliniques de la pilule anti-Covid du laboratoire, présentée par Pfizer comme efficace à 89% contre les hospitalisations et décès. Les deux interlocuteurs n'auraient pas pu discuter des chiffres de cet antiviral plus tôt. Le patron de Pfizer était donc en direct devant des milliers de téléspectateurs une heure après cette arrestation factice. 

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Interrogé par LCI.fr, le laboratoire Pfizer a confirmé que cette information était bien une "fake news".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris