Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : l'Inde connaît un nouveau record de décès quotidiens, après un décompte revu à la hausse

La rédaction de LCI
Publié le 10 juin 2021 à 11h39
JT Perso

Source : JT 20h WE

RÉVISION - Alors que plusieurs États indiens sont soupçonnés de minimiser le nombre de morts du Covid, un décompte revu à la hausse ce jeudi par l'État du Bihar a fait franchir au pays un nouveau record de décès quotidiens. Selon le ministère indien de la Santé, 6148 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures.

L'Inde cumule les records. Après avoir enregistré le 25 avril un nombre de décès quotidien jamais vu, avec 2767 morts en 24h, le pays le surpasse ce jeudi largement. Selon les chiffres du ministère indien de la Santé publiés ce jeudi, 6148 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès à près de 360.000, soit le troisième plus élevé au monde.

La veille, le pays avait recensé 2219 décès et 92.596 contaminations en 24 heures. Ce grand écart en termes de décès s'explique par une spectaculaire révision à la hausse du décompte de l'État du Bihar (nord-est), reportée sur les dernières 24 heures.

Le nombre de morts soupçonné d'être largement sous-estimé en Inde

La haute Cour de l'État du Bihar à Patna avait exigé un audit des registres à la suite d'accusations selon lesquelles le gouvernement local camouflait l'ampleur de la crise en minimisant le nombre de cas de Covid-19 et de décès. Les gouvernements d'autres États sont également soupçonnés d'avoir minimisé leurs décomptes au cours de la deuxième vague épidémique qui a frappé l'Inde à la fin mars pour atteindre un pic de 400.000 contaminations et plus de 4500 décès quotidiens au mois de mai.

Les registres étant mal tenus en temps normal, de nombreux experts estiment que le nombre de morts en Inde est largement supérieur au décompte officiel, soit plus d'un million de décès, le plus élevé au monde. Ces soupçons sont renforcés par le fait que le taux de mortalité par habitant dans de nombreux autres pays, comme le Brésil et les États-Unis, est plusieurs fois supérieur à celui de l'Inde.

Lire aussi

Principal producteur de vaccins, avec jusqu'à 90 millions de doses fabriquées chaque mois, le pays de 1,3 milliard d'habitants fait pourtant face à une pénurie. L'État indien a même stoppé les exportations. Jusqu'au mois d'avril, seuls deux vaccins étaient disponibles : AstraZeneca et Covaxin, un sérum développé localement. Mi-mai, les autorités indiennes ont approuvé l'utilisation du vaccin russe Spoutnik V, espérant ainsi accélérer la campagne de vaccination, alors qu'à peine 3% de la population indienne a reçu ses deux injections. À ce rythme, il faudrait deux ans pour immuniser les 1,3 milliard d’habitants que compte le pays.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info