Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : la réouverture de frontières à travers le monde donne de bons espoirs au secteur touristique

La rédaction de LCI (avec AFP)
Publié le 1 novembre 2021 à 23h34
JT Perso

Source : TF1 Info

RÉOUVERTURE - Plusieurs pays rouvrent à nouveau leurs frontières après des mois de fermeture, avec un protocole sanitaire strict mais allégé par endroits. Parmi eux, des destinations touristiques misent sur un retour des visiteurs internationaux pour relancer le secteur, exsangue depuis le début de l’épidémie.

Ils avaient déserté la Thaïlande depuis 18 mois : les premiers touristes sont de retour à l’aéroport de Bangkok. Les frontières ont rouvert ce lundi 1er novembre pour les ressortissants de 60 pays, dont la France, bien que les restrictions restent nombreuses. Tout voyageur doit prouver qu’il est bien vacciné, fournir un test négatif et passer 24 heures dans un hôtel avant de réaliser un nouveau test. 

Un arsenal de précautions fatigant pour les voyageurs, mais le jeu en vaut la chandelle. "Devoir porter le masque, penser à tous les documents, c’est un gros effort et une grosse galère, mais ça fait du bien de pouvoir voyager de nouveau et retrouver une vie normale", se réjouit l’un d’eux dans le sujet ci-dessus. 

Réouverture des frontières en Israël, en Iran et aux États-Unis

À travers le monde, de plus en plus de pays profitent notamment de la progression de la vaccination pour alléger leurs mesures de restrictions. Israël, qui poursuit sa campagne de rappel de la vaccination, accueille à nouveau les touristes depuis ce 1er novembre également, mais à condition d’être vacciné avec trois doses ou d’avoir reçu une seconde injection depuis moins de six mois. Les voyageurs internationaux doivent aussi être testés avant et après leur entrée sur le territoire, et les enfants non-éligibles à la vaccination ne sont pas autorisés à passer la frontière, quand bien même leurs parents rempliraient toutes les conditions d’accès. 

L’Iran, pays le plus touché du Moyen-Orient par l’épidémie de Covid-19, a également rouvert le 26 octobre ses frontières aux voyageurs vaccinés, présentant un test PCR négatif de moins de 96 heures. Le pays était sous verrou, à de rares exceptions près, depuis près de vingt mois. À compter du 8 novembre, les États-Unis ouvriront eux aussi leurs frontières aux voyageurs vaccinés pouvant présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de trois jours avant le départ. 

Reprise de l'activité touristique après une crise sans précédent

Ces réouvertures représentent un espoir de renaissance pour le secteur du tourisme et le transport aérien mondial. La Thaïlande, l’une des plus grandes destinations mondiales dont le tourisme représente un cinquième de l’économie, a perdu 80% des arrivées de visiteurs internationaux en 2020, soit son pire bilan depuis la crise financière asiatique de 1997. 

Et ce, malgré un programme pilote lancé en juillet dernier à Phuket, dans le sud du pays, où les touristes vaccinés pouvaient être accueillis à condition de rester sur l’île deux semaines avant de se déplacer ailleurs dans le pays. L’initiative n’avait attiré que 60.000 visiteurs en quatre mois, un bilan bien dérisoire par rapport au record de 40 millions de visiteurs enregistré en 2019. Les autorités tablent désormais sur un retour progressif des touristes, chiffré à 10 à 15 millions de voyageurs en 2022. 

En France, où les frontières ont été ouvertes avec un protocole sanitaire échelonné en fonction du pays d’origine des voyageurs, Air France estime être revenue aujourd’hui à 65% de son offre d’octobre 2019, avant l’épidémie, contre 5% au pire de la crise. À compter de cette première semaine de novembre, la compagnie proposera même 100 vols par semaine vers les États-Unis, soit 65% de son offre habituelle, une part qui devrait grimper à 90% d’ici la fin mars 2022. Une reprise d’activité cruciale, quand l’entreprise avait perdu l’an dernier 7,1 milliards d’euros. 

Les Australiens vivant à l'étranger de retour dans leur pays

Certains pays, aux réglementations très fermes jusqu’alors sur les voyages, commencent aussi à s’ouvrir timidement. C’est le cas de l’Australie, dont la fermeture a été l’une des plus strictes au monde, obligeant des dizaines de milliers de ressortissants vivant à l’étranger à ne pas fouler le sol australien pendant 19 mois. Le pays ouvre à compter de ce 1er novembre ses frontières, mais uniquement pour ses ressortissants. 

Sydney et Melbourne ont décidé d’autoriser les Australiens entièrement vaccinés à voyager sans quarantaine, alors qu’un isolement de 14 jours à l’hôtel était auparavant de mise. Des habitants ont pu retrouver leurs proches, lors de scènes émouvantes de retrouvailles et d’embrassades dès la sortie du tarmac. "C’était fantastique de revoir les côtes australiennes, témoigne une voyageuse. Je ne suis pas venue depuis trois ans et je n’ai pas vu ma famille depuis deux ans." 

Certains États australiens où la campagne vaccinale n’est pas très avancée imposeront toujours en revanche une quarantaine de 14 jours. Plus d’un million d’étrangers restent aussi bloqués dans le pays, sans pouvoir pour l’heure en sortir. 

Avant tout voyage, il est nécessaire de vérifier sur le site du ministère des Affaires étrangères les mesures sanitaires en vigueur pour accéder à notre destination. Les pays de l’espace européen sont par exemple à eux classés en zone verte, mais la réglementation des voyages peut évoluer d’un pays à l’autre. Certains d’entre eux, comme l’Italie, l’Espagne ou encore la Grèce exigent notamment de remplir un formulaire pour pouvoir rentrer sur le territoire. 


La rédaction de LCI (avec AFP)

Tout
TF1 Info