Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : pourquoi Israël lance une campagne de tests sérologiques pour les 3-12 ans ?

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 23 août 2021 à 6h58
JT Perso

Source : TF1 Info

INTERNATIONAL - Israël a donné dimanche le coup d'envoi d'une campagne massive de tests sérologiques contre le Covid-19 pour les enfants de trois ans et plus. Les autorités espèrent ainsi étudier le taux d'anticorps développé par les jeunes non-vaccinés à la veille de la rentrée scolaire.

Les jeunes passés à la loupe. Les autorités israéliennes ont annoncé dimanche le lancement d'une campagne de tests sérologiques contre le Covid-19 pour les enfants de 3 à 12 ans. Le gouvernement espère ainsi établir une estimation fiable de la part de jeunes déjà contaminés par la maladie, le tout dans un contexte de rentrée scolaire imminente. Lors de la reprise des cours, les enfants ayant développé suffisamment d'anticorps ne seront ainsi pas forcés de s'isoler s'ils sont exposés à une personne contaminée. 

Dans un centre de test dans la ville côtière de Netahya, Zohar a ainsi été agréablement surprise d'apprendre que son fils avait déjà contracté le Covid-19. "Les résultats ont montré que mon fils dispose d'anticorps, apparemment il a été malade", a-t-elle déclaré à l'AFP. "Cela veut dire qu'il va obtenir un "pass vert" et qu'il va pouvoir aller à l'école sans risque", s'est-elle réjouie.

Cette initiative nationale d'envergure est menée conjointement par les ministères de la Santé et de l'Éducation et par l'armée israélienne. Elle se base sur des tests, gratuits, de 15 minutes effectués par piqure au doigt.

Augmentation des risques de suicide chez les jeunes

Lors de l'année scolaire à venir, l'État hébreux veut à tout prix éviter le maximum de fermetures d'établissements scolaires. Selon le directeur général du ministère de l'Éducation, Yigal Slovik, ces dernières ont engendré "des dommages sociaux et émotionnels" chez les élèves en 2020. Conséquence directe, les "risques de suicide" ont "augmenté de 44%". Il n'est pas question non plus, pour le gouvernement, de reporter la rentrée des classes, prévue le 1er septembre prochain. 

Lire aussi

Au total, plus de 970.000 contaminations ont officiellement été recensées en Israël depuis le début de la pandémie, dont plus de 6.700 décès. Le pays a toutefois été l'un des premiers dans le monde à lancer une campagne de vaccination de masse. Plus de 5,4 millions de personnes ont ainsi complété leur schéma vaccinal, soit 58% de la population. Malheureusement, les contaminations sont reparties à la hausse ces dernières semaines avec la propagation du variant Delta, essentiellement chez les adultes non-vaccinés. 


Maxence GEVIN avec AFP

Tout
TF1 Info