Covid-19 : les enfants n'auront pas besoin d'être vaccinés pour entrer aux États-Unis

Publié le 26 octobre 2021 à 6h12, mis à jour le 26 octobre 2021 à 6h51

Source : JT 20h Semaine

TOURISME - Les frontières terrestres et aériennes des États-Unis doivent rouvrir le 8 novembre pour les voyageurs vaccinés. Les moins de 18 ans et les personnes venant de pays qui vaccinent peu en seront exemptés.

C'est une réouverture certes, mais une réouverture contrôlée du pays qui se profile aux États-Unis. Ce lundi, l'administration Biden a livré plus de détails sur le retour des voyageurs étrangers fixé au 8 novembre prochain, après plus d'un an et demi de fermeture des frontières terrestres et aériennes suite à l'apparition de la pandémie de Covid-19. 

L'annonce la plus inattendue concerne les moins de 18 ans, qui n'auront pas à présenter de certificat de vaccination contre le Covid-19. Cette exemption aurait finalement été décidée au regard de l'absence de consensus dans les autres pays au sujet de la vaccination des mineurs, d'après le quotidien américain New York Times.

Une exemption pour les pays qui vaccinent peu

Les enfants de plus de 2 ans qui voyagent avec un adulte vacciné devront toutefois présenter un test anti-Covid négatif, effectué dans les trois jours qui précèdent leur date de départ. Ceux qui voyagent seuls ou accompagné d'un adulte non-vacciné devront présenter un test réalisé dans les 24 heures avant le voyage.

Outre les adolescents et les enfants, une catégorie limitée d'étrangers en provenance de pays où le taux de vaccination est inférieur à 10% de la population totale du pays sera exemptée de l'exigence du vaccin pour entrer en territoire américain. Ils devront cependant mentionner une "raison impérieuse" d'entrée aux États-Unis, le tourisme n'en faisant pas partie.

Pour tous les autres, un test de moins de trois jours et un schéma vaccinal complet, avec la dernière injection remontant à quinze jours minimum, sera requis. Les États-Unis acceptent les vaccins reconnus dans la procédure d'urgence de l'Organisation Mondiale de la Santé, c'est-à-dire AstraZeneca, Johnson & Johnson, Moderna, Pfizer/BioNTech, Sinopharm et Sinovac.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info