La Chine face à une nouvelle flambée de Covid-19

Covid-19 : testé positif, un habitant de Pékin envoie ses 5000 voisins en confinement

Frédéric Senneville
Publié le 30 mai 2022 à 11h35
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

À Pékin, un habitant qui avait enfreint son ordre de confinement, a finalement été testé positif.
Les autorités ont confiné près de 5000 habitants de son quartier.
La capitale chinoise a opté pour des confinements ciblés, plutôt que de paralyser toute la mégalopole.

Un habitant de Pékin fait l'objet d'une enquête criminelle, après avoir enfreint l'ordre de confinement qui lui avait été donné. Le quadragénaire s'était rendu dans un centre commercial classé "à risque" le 23 mai dernier. Au lieu de rester chez lui ensuite, comme il y était théoriquement contraint, l'homme "était sorti de nombreuses fois, et s'était déplacé dans la communauté, risquant de diffuser l'épidémie". Les autorités ont réagi en confinant plus de 5000 habitants du quartier de cet habitant de la capitale.

Les autorités sanitaires chinoises ne plaisantent pas avec le Covid, et cette histoire emblématique, rapportée par le journal britannique The Guardian, est peut-être là pour le rappeler. La désobéissance d'un seul va obliger les 258 habitants de son immeuble à subir une quarantaine stricte dans un centre du gouvernement, tandis que 5000 personnes des environs vont devoir se confiner chez elles. La Chine poursuit sa politique de "tolérance zéro" à l'égard du Covid, en dépit de l'avis de l'OMS

12 cas pour 20 millions d'habitants

En revanche, si la métropole de Shanghai a subi un confinement strict, dont les habitants devraient enfin sortir ce mercredi, une stratégie plus ciblée a été adoptée pour Pékin. En contrôlant les déplacements en ville, en obligeant ceux qui le peuvent à télétravailler, et en fermant la plupart des lieux publics, les autorités semblent avoir réussi à passer le pire de la vague Omicron sans en passer par une paralysie totale de la capitale chinoise. Ce dimanche, seuls douze cas de contamination ont été enregistrés parmi ses plus de 20 millions d'habitants. 

Lire aussi

Le cas de cet habitant qui "condamne" ses voisins au confinement sonne comme un rappel, qui tombe à point nommé alors que la ville vient de rouvrir bibliothèques, musées, théâtres et salles de sport. Sur les réseaux sociaux en tout cas, l'homme est unanimement critiqué. "Ça ne fait deux jours qu'on s'en était débarrassé, que fait ce type ?", vitupère ainsi un internaute chinois. "N'a-t-il pas envie qu'on en finisse avec l'épidémie à Pékin ?" 


Frédéric Senneville

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info