L'info passée au crible
Verif'

Covid-19 : des acteurs australiens ont-ils joué les patients pour "terroriser la population" ?

Publié le 19 octobre 2022 à 19h54
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Une séquence d'émission de télévision australienne est devenue virale.
Elle aurait révélé que des acteurs se sont fait passer pour des patients atteints de Covid-19 dans un hôpital de Sydney.
L'émission, qui dit exactement l'inverse, a été volontairement tronquée pour tromper les internautes.

Un bilan d'au moins 153.000 décès à travers le monde, des hôpitaux débordés pendant des semaines et des centaines d'études sur le sujet du Covid-19. Malgré tout, certains irréductibles pensent encore que l'épidémie a été créée de toute pièce. Mais si toutes ces preuves n'ont pas suffi à les convaincre de l'existence de ce virus, une vidéo d'à peine deux minutes est brandie comme la preuve ultime de cette manipulation. 

Cet essayiste, particulièrement influent dans la sphère complotiste, a détourné cette vidéo pour faire croire qu'un hôpital australien avait payé des "acteurs Covid" pendant l'épidémie
Cet essayiste, particulièrement influent dans la sphère complotiste, a détourné cette vidéo pour faire croire qu'un hôpital australien avait payé des "acteurs Covid" pendant l'épidémie - Twitter

"Comme les 'complotistes' l'avaient prévenu  (sic), il y a donc bien eu de sordides 'acteurs-covid' au summum de la crise", écrit par exemple un essayiste amateur de fake news, ce mardi 18 octobre sur les réseaux sociaux. "Ici trois acteurs australiens pris la main dans le sac à jouer le mélodrame pour terrifier la population", affirme-t-il, vidéo à l'appui. Une séquence, vue près de 200.000 fois, qui se révèle une manipulation complète.

La vidéo est un démenti tronqué de manière trompeuse

D'une durée de 1'58, la séquence en anglais compile trois témoignages de patients à l'hôpital Concord de Sydney, atteints du Covid-19. À l'instar de "Ramona". Visiblement très émue, la jeune femme évoque l'impact de la maladie pour ses enfants, qu'elle n'a pas vu "depuis longtemps". Le présentateur explique ensuite que ces images ont été filmées par la Dr Lucy Morgan. Il cite alors un "TikTokeur intrépide" qui aurait retrouvé l'identité des trois protagonistes... Ils seraient tous des acteurs. 

"Les trois acteurs, dont Ramona, sont supposément des acteurs de crise qui n'ont pas eu le Covid", lance alors le présentateur, avant d'évoquer un autre clip dans lequel un internaute appelle l'hôpital et découvre qu'aucune "Ramona Khoury" n'y est patiente. La vidéo s'arrête ensuite en plein milieu d'une explication du présentateur. Et pour cause : la fin de la séquence est un démenti complet de cette rumeur !

Lire aussi

Il s'agit en effet d'un extrait de l'émission "Media Watch", diffusée par Australian Broadcasting Corporation (ABC). Les quatre minutes d'explication sont disponibles dans leur intégralité sur la chaine YouTube d'ABC. Comme le montre la vidéo ci-dessous, à peine la minute d'introduction passée - celle qui a été utilisée par les internautes - le présentateur Paul Barry est on ne peut plus clair. "Ramona est-elle réellement une actrice, prétendant avoir le Covid ? Non, bien sûr." La chaîne australienne dit exactement le contraire de ce qu'affirment ces amateurs de théories du complot.

Les quatre minutes prouvent donc que les Tiktokeurs qui croyaient avoir mis à jour une manipulation médiatique s'étaient trompés. À chaque fois, l'identité des patients filmés est fausse. La première n'est pas une actrice nommée Ramona Khoury, mais Ramona El-Nachar. Et elle est pharmacienne, comme le précise le communiqué de presse du ministère de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud. Malgré les ressemblances physiques et un prénom commun, il s'agit de deux personnes différentes.

Quant au deuxième patient, son identité n'est pas connue. Mais il ne s'agit absolument pas de "Mitch Garling" comme pensent le savoir les complotistes. Pour preuve, cet acteur a tourné une vidéo, publiée sur Instagram, dans laquelle il dit qu'il n'a rien à voir avec ce reportage. "Il ne me ressemble même pas, à part qu'il a une barbe", lance-t-il face caméra. Quant à la troisième personne du reportage, aucun commentaire sur les réseaux sociaux ne circule à son propos. 

En résumé, l'extrait d'une émission de télévision australienne a été volontairement sélectionné par des internautes malveillants pour faire croire que trois comédiens se sont fait passer pour des patients atteints de la maladie Covid-19 dans un hôpital de Sydney. Ceux qui ont diffusé le montage ont volontairement tronqué la démonstration plus longue qui démentait précisément ces rumeurs, prouvant qu'il s'agissait de véritables patients.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info