Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : le Pérou réévalue le nombre de morts de 69.000 à 180.000

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 31 mai 2021 à 22h29
ILLUSTRATION

ILLUSTRATION

Source : composé d'experts indépendants et d'organismes internationaux

PANDÉMIE - Le gouvernement péruvien a revu à la hausse le bilan humain du Covid-19. Ce ne sont ainsi pas 69.000 personnes mais 180.000 qui auraient succombé au virus dans le pays.

Le Pérou a réévalué lundi le nombre de personnes mortes du Covid-19 sur son sol. Suivant les recommandations d'un conseil technique composé d'experts indépendants et d'organismes internationaux, le gouvernement a ainsi établi un nouveau bilan humain, passant de 69.000 à 180.000. Plus précisément, ce sont 180.764 victimes du virus qui ont été recensées dans le pays. "À partir d'aujourd'hui (...) nous allons avoir des chiffres plus exhaustifs et qui seront d'une grande utilité pour la gestion de la pandémie", a déclaré en conférence de presse la présidente du Conseil des ministres, Violeta Bermudez. 

Concrètement, les scientifiques - regroupant des spécialistes appartenant à des entités publiques, à des institutions privées péruviennes ainsi que des experts de l'OMS - ont proposé de modifier les critères d'enregistrement des décès après avoir estimé que "la méthodologie actuelle présente des limites qui entraîne une sous-estimation du nombre de morts du Covid-19". À compter de ce lundi, seront recensés comme "morts du Covid-19" les personnes remplissant sept critères techniques, dont les contaminations avérées, mais aussi les "cas probables présentant un lien épidémiologique avec un cas confirmé". Tout "cas suspect de Covid-19 qui présente un cadre clinique compatible avec la maladie" sera également pris en compte. 

Gravement touché par une deuxième vague épidémique d'une violence inouïe, le système hospitalier péruvien est au bord de la rupture depuis de longues semaines. Malgré les dons étrangers, le Pérou ne parvient pas à satisfaire la demande, notamment sur le plan de l'oxygène. Sans surprise, cet État de 33 millions d'habitants affiche l'un des pires taux de mortalité au monde. 


Maxence GEVIN avec AFP

Tout
TF1 Info