"Partygate", l'affaire qui menace Boris Johnson

Covid-19 : Boris Johnson photographié en train de boire lors d'une fête à Downing Street

Léa LUCAS
Publié le 24 mai 2022 à 7h12
JT Perso

Source : TF1 Info

À quelques jours de la sortie d'un rapport explosif, la presse britannique publie de nouveaux clichés embarrassants pour Boris Johnson.
On peut y voir le Premier ministre britannique en train de boire lors d’une fête en plein deuxième confinement.
Comme lors des précédentes accusations à son encontre, les festivités ont pris place à Downing Street.

Alors que Boris Johnson tente depuis des mois d’atténuer le scandale de la "partygate", la chaîne de télévision ITV a publié, ce lundi 23 mai, de nouvelles photos le montrant en train de trinquer avec un groupe de personnes, autour d’une table où abondent nourriture et bouteilles de vin. Selon la chaîne britannique, ces photos ont été prises lors de la fête de départ du chef de la communication du Premier ministre britannique, le 13 novembre 2020, en plein deuxième confinement au Royaume-Uni.

Ces nouvelles images interviennent au moment où doit être publié le rapport intégral de la haute fonctionnaire Sue Gray, portant sur l'ensemble des soirées alcoolisées ayant eu lieu à Downing Street pendant la pandémie de Covid-19. Il permettra ensuite l'ouverture d'une enquête parlementaire. Un rapport préalable, expurgé pour ne pas interférer avec l’enquête de police, avait déjà été rendu public en janvier, dénonçant notamment des "erreurs de leadership et de jugement". 

126 amendes délivrées par la police de Londres

De son côté, la police de Londres, à l’issue de son enquête sur ce scandale, bouclée la semaine dernière, a délivré 126 amendes, correspondant à huit dates différentes, allant du 20 mai 2020 au 16 avril 2021. Cependant, elle a épargné Boris Johnson d’une nouvelle amende, après celle reçue en avril pour avoir enfreint les règles sanitaires durant la pandémie – et participé à l’une des fêtes ayant eu lieu à Downing Street, celle de son anniversaire en juin 2020. Il avait alors assuré n’y être resté que "dix minutes". "Je dois dire franchement qu’il ne m’a pas semblé, à l’époque, que cela pouvait enfreindre les règles".

Ces photographies jettent donc à nouveau le doute quant à la véracité des déclarations du Premier ministre britannique, qui a répété à plusieurs reprises, y compris devant la Chambre des communes, que "toutes les règles (sanitaires, ndlr) ont été suivies". Lorsque les premières accusations avaient émergé à son encontre, à l’automne 2021, Boris Johnson avait assuré devant les députés "qu’il n’y avait eu aucune fête" et qu’aucune règle établie pour endiguer l’épidémie n’avait été enfreinte. Selon le code ministériel britannique, un ministre qui dupe le Parlement de manière délibérée peut être contraint à la démission.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info