L'info passée au crible

Covid : la Croatie a-t-elle mis fin à sa campagne de vaccination ?

Caroline Quevrain
Publié le 18 janvier 2022 à 14h43
Un centre de vaccination contre le Covid à Zagreb, le 22 octobre 2021

Un centre de vaccination contre le Covid à Zagreb, le 22 octobre 2021

Source : DENIS LOVROVIC / AFP

VACCINS – Selon des publications sur les réseaux sociaux, le président croate aurait décrété que son peuple ne se ferait plus vacciner contre le virus. Mais cette rumeur, qui date du mois d’octobre, est fausse.

La Croatie a-t-elle pris le contrepied de ses voisins européens en décidant d’arrêter la vaccination de sa population contre le Covid ? Voilà ce qu’avancent des internautes sur Twitter, reprenant tous un texte en capture d’écran sur fond noir, citant des propos attribués au président croate, Zoran Milanovic. "LE PRESIDENT DE LA CROATIE SUSPEND LA VACCINATION DANS LE PAYS. Le président de la Croatie, Zoran Milanovic, a déclaré que son peuple ne se ferait plus vacciner", d’après des publications à retrouver ici ou .  

Cette capture d’écran, jointe à tous ces tweets, mentionne un lien vers un site Internet. Si celui-ci est coupé, il reste facilement reconnaissable : celui-ci renvoie à Tribuna Nacional, un site d’information brésilien. Et en particulier à un article, publié le 16 octobre et titré ainsi : "’Nous ne serons plus vaccinés’, a déclaré le président croate Zoran Milanovic. Le monde commence à réagir".

"Nous avons été suffisamment vaccinés"

Le post relayé est simplement une traduction du début de l’article attribuant les propos suivants au chef de l’État croate : "Nous ne serons plus vaccinés. Il n’y a pas de vie sans risque, sans possibilité de tomber malade. Les gens tombent malades à cause de milliers d’autres choses plus graves, et en attendant, nous parlons de Covid-19 depuis un an et demi maintenant. (…) Nous n'allons pas dépasser les 50%, nous allons nous entourer de fils de fer. Nous sommes déjà suffisamment vaccinés et tout le monde le sait". Selon le journal brésilien, le président a fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse, organisée le 10 septembre dernier, en réponse à un journaliste qui l’interrogeait sur la couverture vaccinale du pays, plus faible que celle de l’Union européenne. Au 6 septembre, la Croatie se situait effectivement à 42,7% de primo-vaccinés, d’après le site Our world in Data. 

Nous avons retrouvé un article de presse croate, rendant compte de cette fameuse conférence de presse. Voici ce que Zoran Milanovic a dit ce jour-là, comme relayé par Vecernji, l’un des plus grands quotidiens du pays : "Nous avons été suffisamment vaccinés. Je n’ai pas entendu dire que l’objectif était d’éradiquer complètement le virus. Si quelqu’un me dit que c’est le cas, c’est impossible". Avant de poursuivre, répondant bien à un journaliste sur le taux de vaccination du pays comparé au taux européen : "Nous ne pouvons pas encourager indéfiniment cette culture sécuritaire obsessionnelle. Au moment où il y a plus de vaccins que de personnes intéressées à les prendre, l'histoire est terminée, il n'y a plus rien. En supposant que la vaccination soit efficace - et elle l'est."

Se vacciner contre un variant "incontournable"

Ses déclarations ne sont donc pas critiques vis-à-vis des vaccins contre le covid, elles sont d’ailleurs plutôt incitatives : Zoran Milanovic reconnait son efficacité, mais considère que la population, avec quasiment un Croate vacciné sur deux, n’a pas besoin d’être plus vaccinée. S’il dit ne pas croire en l’immunité collective contre l’épidémie, le président ne décide pas d’arrêter la campagne vaccinale. D’ailleurs, celle-ci n’a jamais été suspendue. Des photos de centres de vaccination ont été prises depuis, comme celle en tête de cet article capturée par un photographe de l’AFP, le 22 octobre à Zagreb. 

Aussi, il suffit d’un tour sur le site du gouvernement croate pour s’apercevoir qu’elle se poursuit dans le pays et qu’elle est même mise en avant par le ministre de la Santé, fin décembre. "La science et la profession médicale ne peuvent que donner des réponses et j'appelle encore une fois chacun à faire confiance à la science et à la profession et à se faire vacciner, car il existe un (variant) Omicron qui ne nous contournera pas", plaide alors Vili Beroš, dans un communiqué.

Depuis, la campagne n’a pas franchement progressé depuis septembre. En cette mi-janvier, 55,8% de la population est vaccinée contre le Covid, dont 53,5% complètement, selon Our world in Data. Toujours est-il que cette rumeur est fausse et ne circule pas pour la première fois. Des publications avaient circulé en octobre, au moment de la publication de l’article de Tribuna Nacional et avaient d’ailleurs fait l’objet d’une remise en contexte par le journal brésilien Folha de S. Paulo. Avant cela, et avant la parution de cet article mensonger, l’extrait de la fameuse conférence de presse avait déjà ressurgi et servi d’argument aux antivax et complotistes en tout genre. L'agence Reuters avait là aussi vérifié cette séquence.

En résumé, le président croate n’a jamais annoncé la fin de la campagne de vaccination dans le pays ni aujourd’hui, ni en septembre dernier. Car les publications croisées sur Twitter ces derniers jours renvoient à ces propos de septembre et ne font pas écho à un nouvel événement. Face à la presse le 10 septembre, le chef de l’État a simplement expliqué ne pas croire en l’immunité collective et a estimé que la couverture vaccinale, proche de la moitié de la population, était suffisante pour vivre avec le virus.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info