Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : un nombre de cas quotidiens au plus haut depuis deux ans en Chine, à trois semaines du début des JO

AL avec AFP
Publié le 17 janvier 2022 à 10h35
JT Perso

Source : JT 20h WE

CONTAMINATION - Le virus circule en Chine, atteignant ce lundi son plus haut niveau depuis mars 2020. De fortes restrictions sont imposées afin d'éradiquer le variant Omicron, alors que les Jeux olympiques d'hiver s'ouvrent dans trois semaines.

C'était un scénario que les autorités chinoises souhaitaient absolument éviter. Lundi, le nombre de cas a cependant atteint son plus haut niveau depuis mars 2020, alors même que les Jeux Olympiques d'hiver s'ouvrent à Pékin le 4 février prochain. La Chine a donc imposé de nouvelles mesures restrictives fortes, appliquant toujours une politique sanitaire "zéro Covid" pourtant mise à rude épreuve.

Lundi, 223 nouveaux cas ont ainsi été signalés un peu partout en Chine, dont 80 dans la ville portuaire de Tianjin. À chaque cluster détecté des mesures de confinement sont prises et une campagne massive de tests est imposés aux habitants. À Zhuhai par exemple, à la frontière avec Macao, où une poignée de cas d'Omicron a été détectée, les écoles ont été fermées et l'ensemble de la ville a commencé à être testée lundi. 

Si ces mesures permettent d'arrêter les contaminations, comme dans la ville historique de Xi'an, dans le nord du pays, où celles-ci ont fortement ralenti après près d'un mois de confinement, elles ne semblent pas arrêter les nouveaux cas. Lundi, une soixantaine était enregistrée, malgré des contrôles stricts sur les entrées aux frontières. 

Le nombre de vols est notamment réduit et le pays n'hésite pas à appliquer une politique de "coupe-circuit" qui permet d'interrompre les itinéraires si le nombre d'infections importées est trop élevé. La détection d'un cas local d'Omicron à Pékin au cours du week-end, a en plus amené les autorités à encore renforcer les réglementations pour les personnes arrivant dans la capitale depuis d'autres régions de Chine. Pékin exige désormais un test négatif avant le voyage et un test de suivi après l'arrivée.

Ces mesures, parviendront-elles à éviter toute contamination au sein des Jeux Olympiques ? C'est le défi auquel les autorités cherchent en tout cas à répondre alors qu'athlètes et représentants ont déjà commencé à arriver dans la capitale, entrant immédiatement dans une bulle étroitement contrôlée qui les sépare entièrement du reste de la population.


AL avec AFP

Tout
TF1 Info