Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid : Italie, Espagne, Grèce, Turquie, États-Unis... les mesures qui vous attendent durant vos vacances

TG
Publié le 30 juin 2022 à 12h31, mis à jour le 3 juillet 2022 à 9h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'Europe est touchée, en ce début d'été, par une septième vague marquée, un peu partout, par un rebond des contaminations.
De quoi assombrir vos vacances ? Voici les mesures prises chez nos voisins.

Une nouvelle vague qui déferle aux quatre coins de l'Europe. Le vieux continent est touché, en ce début d'été, par une septième flambée épidémique marquée, un peu partout, notamment par un rebond des contaminations. Faut-il (encore) s'attendre à des vacances masquées ? Le point sur les mesures en vigueur chez nos voisins.

Portugal

Le Portugal est en ce mois de juin le plus le plus touché : il a connu en mai une augmentation marquée des nouveaux cas, qui a culminé début juin à près de 30.000 contaminations par jour. La vague a, depuis, commencé à refluer. Les voyageurs doivent ainsi présenter obligatoirement un certificat de vaccination - dans le cadre du certificat covid numérique européen - ou un certificat de test négatif (test antigénique valable 24 heures ou test RT-PCR valable 72 heures) ou encore un certificat de rétablissement. Depuis le 21 juin, les autorités ont mis fin à l'obligation du port du masque en intérieur. Cette mesure continuera toutefois de s'appliquer dans les transports en commun, les hôpitaux ou les maisons de retraite, mais pas en milieu scolaire.

Espagne

Contrairement à la France, l'Espagne n'a pas encore levé l'obligation du port du masque dans les transports en commun. Le port du masque est également obligatoire "pour toute personne de plus de 6 ans dans les établissements de santé, y compris les pharmacies et dans les résidences pour personnes âgées", note l'ambassade de France en Espagne sur son site. Face à la hausse des cas - 68.186 le 22 juin contre 48.272 le 16 juin -, d'autres mesures pourraient être annoncées. Notamment en Catalogne, avec le masque imposé aux personnes vulnérables dans les lieux clos, avance le quotidien La Vanguardia. En revanche, si vous venez de l'espace Schengen, il ne vous sera pas demandé de pass sanitaire pour entrer dans le pays.

Italie

L'Italie a été le premier pays européen touché par l'épidémie de coronavirus début 2020 et a imposé certaines des restrictions les plus strictes, notamment en étendant pendant plusieurs mois l'obligation du pass sanitaire au monde du travail. À l'approche des vacances, la botte reste vigilante : le port obligatoire du masque FFP2 est prolongé jusqu'au 30 septembre dans les transports publics, à l'exception des avions, dans les structures sanitaires et dans les établissements pour personnes âgées. Le pass sanitaire, lui, n’est plus exigé depuis le 1er juin pour entrer sur le territoire italien. Les autorités italiennes ne demandent donc plus de preuve de vaccination, de guérison ou de test.

Lire aussi

Grèce

Le masque (de type FFP2 ou KN95) reste obligatoire "dans les transports en commun urbains et partout ailleurs dans les situations où les règles de distanciation ne peuvent s’appliquer", souligne l'ambassade de France en Grèce. Le non-respect de cette règle est passible d'une amende de 300 euros. Si aucun pass sanitaire n'est exigé pour entrer sur le territoire, il reste obligatoire "dans les lieux de santé ou de soins, et un test de dépistage peut être exigé à l’entrée de ces établissements". En outre, la présentation du pass sanitaire est exigée dans les lieux de santé ou de soins (notamment les hôpitaux, les EHPAD). Un test de dépistage peut être exigé à l’entrée de ces établissements. Le port du masque reste exigé pour les soignants, les patients et les visiteurs même après le 1er juin.

Turquie

Depuis le 1er juin 2022, les autorités turques n’exigent plus la présentation d’un document (certificat de vaccination, certificat de guérison, résultat négatif de test PCR…) relatif à la situation des voyageurs par rapport au Covid-19. En outre, le port du masque n’est plus obligatoire à l’extérieur, à l’intérieur et dans les transports en commun. Il reste en revanche obligatoire dans les établissements de santé. 

Royaume-Uni

Depuis le 18 mars 2022, il n’est plus nécessaire de justifier d’un schéma vaccinal complet ou de présenter le résultat d’un test négatif, ni de compléter le "passenger locator form" pour entre dans le pays. Le gouvernement recommande cependant de maintenir autant que nécessaires des comportements prudents : privilégier les rencontres en extérieur, porter un masque dans les transports en commun, ou maintenir autant que possible une distance d’au moins un mètre dans l’espace public.

États-Unis

Le pays exige une preuve de vaccination complète contre la Covid-19. La dose de rappel est recommandée mais pas obligatoire. Attention : avant de partir, vous devez ainsi remplir votre attestation sur le statut vaccinal. En outre, l’Esta -autorisation électronique de voyage -  est toujours nécessaire pour tout séjour de moins de 90 jours aux États-Unis.


TG

Tout
TF1 Info