Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : trois semaines après la levée des restrictions au Danemark, où en est l'épidémie ?

ALG
Publié le 5 octobre 2021 à 13h29
OLAFUR STEINAR GESTSSON / RITZAU SCANPIX / AFP

OLAFUR STEINAR GESTSSON / RITZAU SCANPIX / AFP

Source : OLAFUR STEINAR GESTSSON / RITZAU SCANPIX / AFP

FOCUS - Le 10 septembre dernier, le petit pays nordique a entièrement tourné la page des restrictions visant à lutter contre le Covid-19. Était-ce une bonne chose, au vu des courbes épidémiques actuelles ?

Trois semaines se sont écoulées depuis que le Danemark a levé les restrictions sanitaires liées au Covid-19, le 10 septembre dernier. Le virus "n'est plus une menace importante pour la société" et l'épidémie est désormais "sous contrôle", justifiait début septembre le gouvernement. Plus l'ombre d'un masque ni d'un pass sanitaire, des bureaux reprenant vie et des concerts rassemblant des dizaines de milliers de fans... le petit pays nordique est, pour l'heure, le seul du continent à être revenu "à la vie d'avant".

"Dans quinze jours ou trois semaines, on saura si l'expérience danoise est encourageante", confiait à ce moment à l'AFP l'épidémiologiste Antoine Flahault. On saura alors "si l'on peut recommander à d'autres pays européens de lever l'usage étendu du pass sanitaire, et même le port du masque, sans courir de risque imminent de rebond épidémique, quitte à les instaurer à nouveau en cas de reprise des contaminations". Verdict ?

Légère hausse des contaminations

Le 29 septembre dernier, soit 19 jours après la levée des restrictions, les courbes épidémiques laissaient entrevoir une légère hausse des contaminations. Dans le détail, 542 contaminations quotidiennes ont, à date, été comptabilisées sur le territoire scandinave, contre 252 dix jours plus tôt, soit une hausse de 115%. Notons que ces chiffres, qui, mis en parallèle avec ceux relevés dans l'Hexagone (5000 contaminations quotidiennes) n'ont a priori rien d'alarmant, sont toutefois à interpréter à la lumière de la faible population du pays (5,8 millions d'habitants). 

Si cette hausse du nombre de cas quotidiens n'impacte pas, pour l'heure, le nombre de décès liés au Covid (2 ou 3 en moyenne), il n'est pas à exclure que ce chiffre évolue dans les prochains jours. 

Lire aussi

C'est la raison pour laquelle Christian Wamberg, médecin-chef de l'unité de soins intensifs de l'hôpital Bispebjerg, interrogé
par Berlingske, invite les Danois à rester vigilants et ne pas relâcher leurs efforts. Sur le front de la vaccination, le pays enregistrait, au 29 septembre, 85% de sa population de plus de 12 ans entièrement vaccinée Covid-19. 

Pour rappel, en juin, l'Islande avait levé toutes ses restrictions, mais avait dû en réintroduire quelques semaines plus tard, du fait d'une reprise épidémique.


ALG

Tout
TF1 Info