Ukraine : onze mois de guerre

Covid, guerre en Ukraine : les ventes d'armes freinées par des problèmes d'approvisionnement

S.M avec AFP
Publié le 5 décembre 2022 à 9h45
JT Perso

Source : TF1 Info

En 2021, la vente d'armes et de services militaires a atteint 592 milliards de dollars, en hausse de 1,9% par rapport à 2020.
Ce secteur est affecté par des problèmes d'approvisionnement liés à la pandémie et à la guerre en Ukraine.
Les États-Unis restent les plus gros marchands d'armes, devant l'Europe et la Chine.

Si les ventes d'armes et de services militaires ont augmenté en 2021, le secteur est affecté par des problèmes d'approvisionnement, liés à la pandémie et à la guerre en Ukraine. Ce qui devrait à la fois amplifier ces difficultés et stimuler la demande. Voilà ce qui ressort du nouveau de rapport de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), paru ce lundi 5 décembre. 

Selon cette étude, publiée chaque année, les 100 plus grandes entreprises d'armement ont vendu des armes et des services destinés au secteur militaire pour un total de 592 milliards de dollars (562 milliards d'euros) en 2021, soit une augmentation de 1,9% par rapport à 2020. Cette croissance a cependant été sévèrement affectée par des problèmes généralisés sur la chaîne d'approvisionnement

"Les pays cherchent à se procurer plus d'armes"

"L'impact durable de la pandémie commence vraiment à se manifester dans les entreprises d'armement", a déclaré à l'AFP Nan Tian, chercheur au SIPRI et co-auteur du rapport. Des problèmes en termes de pénurie de main-d'œuvre et d'approvisionnement en matières premières ont "ralenti la capacité des entreprises à produire des systèmes d'armement et de les livrer à temps". "Ce que l'on voit réellement, c'est une croissance possiblement plus lente que ce que beaucoup avait prévu dans la vente des armes en 2021", a-t-il souligné. 

Les problèmes d'approvisionnement devraient s'aggraver avec la guerre en Ukraine, notamment "parce que la Russie est un grand fournisseur de matières premières utilisées dans la production d'armes", selon les auteurs du rapport, mais aussi parce que ce conflit a entraîné une hausse de la demande. Il reste pourtant difficile d'évaluer le niveau de cette hausse selon Nan Tian, qui dépend à la fois du besoin des pays ayant aidé l'Ukraine avec des armes de reconstituer leurs stocks et de l'aggravation de l'environnement sécuritaire, signifiant que "les pays cherchent à se procurer plus d'armes".  

Lire aussi

Bien que les entreprises américaines dominent toujours le marché mondial de la production d'armes, représentant plus de la moitié des ventes globales (299 milliards de dollars), elles sont les seuls à reculer dans le monde. Dans le même temps, les ventes des huit plus grandes entreprises chinoises d'armement ont grimpé de 6,3% en 2021, à 109 milliards de dollars. Les entreprises européennes, qui représentent maintenant 27 des 100 plus grandes entreprises, totalisent un chiffre d'affaires de 123 milliards de dollars (+4,2% par rapport à 2020). 

Le rapport note également une tendance chez les sociétés d'investissement privé à acheter des entreprises d'armement, une évolution que les auteurs du rapport estiment plus visible ces trois ou quatre dernières années. Selon eux, cette tendance menace de rendre l'industrie de l'armement plus opaque et donc plus difficile à tracer. 


S.M avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info