Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid : Russie, Ukraine... la quatrième vague bat des records de mortalité à l'Est

CQ
Publié le 19 octobre 2021 à 15h19
JT Perso

Source : JT 13h WE

VIRUS - L'épidémie est particulièrement virulente en Europe de l'Est où plusieurs pays, de la Roumanie à la Russie, n'ont jamais eu autant de décès chaque jour. Le taux de vaccination y est particulièrement faible.

Si l'Europe de l'Ouest sort relativement sereine d'une quatrième vague de l'épidémie, on ne peut en dire autant de l'Est du continent. Aujourd'hui, plusieurs pays sont confrontés à des contaminations sans précédent, mais aussi et surtout à un nombre de décès quasi jamais égalé. Explications.

18% des Ukrainiens primo-vaccinés

Pour mieux se représenter la situation, de nouveaux records de mortalité due au Covid ont été battus ce mardi 19 octobre dans trois pays d'Europe de l'Est. Avec 1015 décès en 24 heures, la Russie affiche son pire bilan depuis le début de la pandémie il y a un an et demi et les chiffres officiels sont même sous-estimés pour plusieurs experts, comme le raconte le Washington Post. Son voisin ukrainien a également battu son record du 7 avril dernier (481 morts) en recensant pas moins de 538 morts liés à la maladie ces dernières 24 heures. Non loin, la Roumanie a elle aussi franchi un nouveau palier en dénombrant 574 nouveaux décès au cours de la dernière journée. 

En réalité, si la quatrième vague de l'épidémie frappe plus fort que les précédentes dans cette région, c'est d'abord que le variant est plus contagieux que la souche originelle. Mais aussi et surtout que le taux de vaccination est peu élevé au sein de ces populations. Par exemple, seuls 35,2% des Russes ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid, poussant le Kremlin à lancer un appel aux citoyens. "Il faut que la position des citoyens du pays soit plus responsable. (...) Maintenant, c'est l'heure pour chacun de nous de faire preuve de sens civique", a exhorté ce mardi son porte-parole Dmitri Peskov. 

Mais les pays voisins ne sont pas en reste puisque 18,5% des Ukrainiens et 34% des Roumains sont primo-vaccinés, selon les données consolidées par Our world in data. Des chiffres bien loin de la moyenne européenne, qui se situe à 74% de la population. En comparaison, 75,8% des Français ont aujourd'hui reçu au moins une première dose de vaccin, d'après le ministère de la Santé.

Le choix du reconfinement en Lettonie

Ailleurs à l'Est, les contaminations n'en finissent pas d'enfler. Comme en Bulgarie, qui a diagnostiqué ce mardi 19 octobre 4979 nouveaux malades en 24 heures, le bilan quotidien le plus élevé depuis le 24 mars dernier. Et avec seulement 24% de la population adulte complètement vaccinée, les hôpitaux du pays sont submergés de patients : plus de 6200 malades y sont actuellement admis, dont 537 dans des services de soins continus. La République Tchèque affiche, elle, le plus grand nombre de nouveaux cas depuis avril avec 2521 contaminations ces dernières 24 heures et les 54 décès survenus ces sept derniers jours battent déjà le décompte du mois de septembre.

Lire aussi

Tandis que la Pologne assiste à une hausse des cas de l'ordre de 85% en une semaine à peine, relève le Guardian, la Lettonie a fait le choix du retour au confinement strict de ses habitants. Dès jeudi 21 octobre, la population sera de nouveau obligée de rester à domicile jusqu'au 15 novembre et interdite de sortie la nuit, où un couvre-feu sera en vigueur de 20h à 5h du matin. "Je m'excuse auprès de ceux qui se sont déjà fait vacciner, mais les restrictions s'appliqueront à tout le monde", a insisté le Premier ministre Krisjanis Karins, lundi 18 octobre au cours d'une conférence de presse. La semaine dernière, le record de nouveaux cas a été battu chaque jour.


CQ

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info