Crash d'un avion en Chine : la deuxième boîte noire retrouvée six jours après l'accident

Benoit Leroy avec AFP
Publié le 27 mars 2022 à 8h43
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : TF1 Info

Le Boeing-737 s'était écrasé près de la ville de Wuzhou (sud) ce lundi 21 mars.
132 personnes se trouvaient à bord, aucun survivant n'a pu être secouru.
L'enregistreur de vol, contenant des données audio, avait été retrouvé 48h après l'accident.

Le second enregistreur contenant les données du vol qui s'est écrasé en Chine a été récupéré dimanche et pourrait aider à lever le mystère sur la chute vertigineuse de l'avion en quelques minutes. Le Boeing 737-800 de la China Eastern Airlines, qui reliait les villes chinoises de Kunming  et Canton, s'était désintégré lundi 21 mars sur une colline boisée de Wuzhou (sud), dans la province du Guangxi.

"La deuxième boîte noire du vol China Eastern MU5735 a été retrouvée le 27 mars", a indiqué dimanche l'agence de presse Chine nouvelle, qui cite le centre de commandement des opérations de secours. Celui-ci contient les données du vol comme la vitesse, l'altitude et le cap suivi par l'appareil.

Un premier enregistreur de vol, qui contient les conversations dans le cockpit, avait été retrouvé dès ce mercredi 23 mars et envoyé à Pékin pour y être décodé. Son analyse doit prendre plusieurs jours. Les deux boîtes noires de l'avion désormais retrouvées, les enquêteurs devraient obtenir d'ici à quelques jours ou semaines de premiers éléments de réponse sur les causes de l'accident. Le pire crash aérien depuis 1994 en Chine, où la sécurité aérienne est toutefois jugée très bonne par les experts.

Une chute brutale encore inexpliquée

Selon le site spécialisé FlightRadar24, l'appareil avait perdu en seulement une minute près de 21.250 pieds (6 477 mètres). Après une brève remontée, il avait plongé à nouveau, de 4 625 pieds (1 410 mètres), selon le traceur, pour se trouver à 3 225 pieds (983 mètres) du sol. Il n'y a pas de données pour le vol ensuite. Des indicateurs jugés relativement inhabituels par plusieurs experts aéronautiques, selon l'AFP.

Aucune suspicion ne porte pour l'instant sur le capitaine et ses deux copilotes, qui cumulaient respectivement 6 709, 31.769 et 556 heures de vol, a indiqué China Eastern Airlines. Sur la base d'une enquête préliminaire, les états de service de ces pilotes ont été jugés "très bons" et leurs situations familiales "harmonieuses" par la compagnie aérienne.


Benoit Leroy avec AFP

Tout
TF1 Info