La France, l'UE et les États-Unis s'inquiètent de mouvements de troupes russes à la frontière de l'Ukraine

Publié le 12 novembre 2021 à 19h41
La France, l'UE et les États-Unis s'inquiètent de mouvements de troupes russes à la frontière de l'Ukraine

Source : STR / AFP

INTERNATIONAL - Le déploiement de troupes russes à la frontière de l'Ukraine suscite une vive inquiétude au sein de la communauté internationale. La France a mis en garde vendredi la Russie contre toute "nouvelle atteinte à l'intégrité territoriale" de ce pays.

Des mouvements de troupes qui sèment le trouble. La communauté internationale a exprimé vendredi sa vive inquiétude en raison d'un déploiement de l'armée russe à la frontière ukrainienne. La France a mis en garde la Russie contre toute "nouvelle atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", en référence à l'invasion de février-mars 2014 qui avait abouti à l'annexion pure et simple de la Crimée. 

Les ministres français des Affaires étrangères et des Armées, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly, ont adressé ce message lors d'un entretien à Paris avec leurs homologues russes Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou. "Les deux ministres ont fait part de leurs préoccupations quant à la détérioration de la situation sécuritaire en Ukraine et mis clairement en garde sur les conséquences graves de toute nouvelle atteinte éventuelle à l'intégrité territoriale de l’Ukraine", selon un communiqué du quai d'Orsay. 

Les États-Unis "très préoccupés"

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a également émis des inquiétudes à propos de ces mouvements de l'armée russe, adressant un avertissement à Vladimir Poutine. "Nous sommes très préoccupés par certains des mouvements de troupes inhabituels que nous observons aux frontières de l'Ukraine", a déclaré le chef de la diplomatie américaine. "La Russie ferait une grave erreur si elle répétait ce qu'elle a fait en 2014."

Réaction identique du côté de l'Union européenne. "Nous continuons à surveiller la situation et les informations que nous avons recueillies jusqu'à présent sont assez inquiétantes", a déclaré Peter Stano, le porte-parole du chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell. Il a indiqué que les 27 États membres échangeaient avec les États-Unis et le Royaume-Uni à ce propos. "Nous sommes prêts à envisager des mesures, si nécessaire, avec ces partenaires", a-t-il ajouté. 

"Nous nous occupons de nos propres affaires"

"La Russie ne représente de menace pour personne, nous nous occupons de nos propres affaires et prenons des mesures pour assurer notre sécurité si nécessaire, s'il y a des actions provocatrices de nos opposants près de nos frontières", a répliqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Selon ce dernier, "les forces de l'Otan sont très, très actives et agissent de manière audacieuse dans la proximité immédiate de nos frontières, dans l'air, sur l'eau ou sur terre".

Lire aussi

Deux militaires ukrainiens ont été tués ce vendredi par le déclenchement d'un engin explosif sur la ligne de front avec les séparatistes prorusses, a indiqué Kiev. L'armée ukrainienne a aussi accusé les séparatistes d'avoir tiré sur ses positions avec des lance-grenades et des armes de gros calibre près des localités de Zaïtseve et Popasna, dans les régions de Donetsk et Lougansk.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info