Colère des agriculteurs : les actions se multiplient en Europe, de la Bulgarie à l'Espagne

Publié le 6 février 2024 à 15h55

Source : TF1 Info

En France, les syndicats ont levé les derniers blocages le week-end dernier.
Mais ailleurs en Europe, la mobilisation se poursuit.
C'est notamment le cas en Espagne, aux Pays-Bas ou encore en Italie où des tracteurs ont convergé jusqu'à Rome pour sensibiliser sur leurs conditions de travail.

La colère des agriculteurs continue de résonner en Europe. Si en France, comme en Roumanie, le mouvement de mobilisation semble prendre fin suite à des accords obtenus avec les gouvernements respectifs, d'autres pays ont pris la suite du mouvement. Les tracteurs sont toujours de sortie ailleurs dans l'UE, et notamment aux Pays-Bas, en Italie ou encore en Espagne, où des milliers d'agriculteurs ont manifesté partout dans le pays, ce mardi 6 février.

L'agriculture touchée à de nombreux endroits par la sécheresse

Les fermiers bloquent notamment plusieurs routes, dans différentes régions d'Espagne, afin de protester contre la politique agricole européenne et dénoncer la précarité régnant dans le secteur. Les motifs de revendication sont partagés par les trois principaux syndicats agricoles espagnols. S'ils ne participent pas au mouvement du jour, ils ont prévu d'autres manifestations dans les prochains jours. 

Ils ont par ailleurs été reçus en urgence par le ministère de l'Agriculture espagnol ce vendredi 2 février. Cette réunion n'a cependant pas suffi à désamorcer la crise. L'Espagne, souvent qualifiée de "potager de l'Europe", est le premier exportateur européen de fruits et légumes. Le secteur agricole espagnol est néanmoins fortement marqué par un manque de pluies qui sévit depuis trois ans dans la péninsule ibérique. Cela concerne aussi le Portugal, où les agriculteurs ont bloqué, jeudi 1ᵉʳ février, plusieurs routes menant en Espagne. 

En Italie, la mobilisation est toute aussi forte. Ce lundi 5 février, des dizaines de tracteurs ont convergé vers les portes de Rome afin de présenter leurs revendications au gouvernement. À Turin, dans le nord du pays, environ 200 tracteurs sont massés près du périphérique et prévoient d'y demeurer toute la semaine. L'Italie est la 3ᵉ puissance agricole de l'UE derrière la France et l'Allemagne, avec une production de 71,5 milliards d'euros en 2022, selon la Commission européenne.

Un mois de mobilisation en Allemagne

En Allemagne justement, le mouvement, qui a débuté le 8 janvier dernier, se poursuit. Des centaines d'agriculteurs ont manifesté autour de l'aéroport de Francfort, le 3 février dernier, bloquant des routes jusqu'au milieu d'après-midi. Les agriculteurs allemands ont justifié ce blocage en soulignant que le carburant dans l'aviation n'est pas taxé, alors même qu'eux manifestent contre la hausse de taxe sur le diesel agricole. 

En Belgique et aux Pays-Bas, des actions ont aussi été répertoriées. Des centaines d'agriculteurs néerlandais ont organisé des manifestations aux Pays-Bas lundi 5 février dans la soirée, bloquant des autoroutes et allumant des feux, ont rapporté la police et des médias. Dans le weekend, la résidence du Premier ministre belge a été bloquée par des agriculteurs et d'autres blocages ont été mis en place lundi.

La Suisse a, elle, connu sa première manifestation d'agriculteurs samedi, avec un cortège d'une trentaine de tracteurs défilant dans les rues de Genève pour exprimer la "révolte" et les revendications des paysans suisses.

Dans l'est de l'Europe, la colère des agriculteurs s'est également fait entendre. Des milliers d'agriculteurs ont manifesté lundi en Lettonie pour réclamer l'interdiction des importations de céréales et de denrées alimentaires russes dans l'Union européenne. En Pologne, un syndicat agricole appelle à un mouvement de grève générale ce vendredi 9 février avec des blocages de points de frontières avec l'Ukraine. 

Les agriculteurs polonais se sont particulièrement exprimés sur l'importation de produits ukrainiens dans l'Union européenne. C'est une revendication portée par les agriculteurs bulgares, tout aussi mobilisés. Ce mardi 6 février, des tracteurs ont bloqué les routes principales de Bulgarie.

Enfin, en Grèce, les agriculteurs ont intensifié leur mobilisation ces derniers jours. Le 1ᵉʳ février, des centaines de tracteurs ont défilé un peu partout dans le pays. Ils prévoient d'intensifier leur mobilisation en fermant les routes nationales à partir du 7 février et les fermiers sont appelés à converger vers Athènes la semaine prochaine. Les agriculteurs protestent notamment contre le retard pris dans le versement des indemnisations après les inondations et les feux de forêt dévastateurs l'année dernière qui ont détruit champs et récoltes.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info