À Niamey, des rumeurs indiquent que les putschistes auraient coupé l’eau de l’ambassade de France.
Une fausse information relayée par la russosphère et des soutiens du coup d’État au Niger.
Elle fait suite au refus de l’ambassadeur de quitter le pays dans un délai de 48h.

"Après le refus de l'ambassadeur de France de quitter le pays, les autorités nigériennes ont débranché l'ambassade de l'électricité et de l'eau", affirme une chaine Telegram prorusse ce lundi 28 août. Elle n’est pas la seule : l’information se retrouve depuis quelques heures sur des chaines francophones, ainsi que sur des comptes Twitter ou des pages Facebook relayant l’actualité du Niger et de la région.

Un communiqué des putschistes en ce sens

Pour rappel, les militaires ayant fomenté un coup d’État le 26 juillet en renversant le président démocratiquement élu ont donné 48 heures à l’ambassadeur de France à Niamey, Sylvain Itté, pour quitter le pays. Ce dernier ne s’est pas exécuté et avant même que le délai soit expiré, la représentation diplomatique aurait été visée. 

Toutefois, ces nouvelles affirmations sont fausses. L’ambassade de France à Niamey n’a subi aucune coupure d’eau, ni d’électricité, dément une source diplomatique ce lundi à TF1info. Malgré les manifestations qui se sont déroulées ce week-end dans la capitale, l’ambassade n’a pas été prise pour cible et reste opérationnelle à cette heure, selon cette même source proche du dossier. 

La rumeur est probablement née du communiqué d’un collectif soutien du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNPS), à l’origine du putsch de juillet, demandant à ce que l’ambassade de France et les consulats français de Zinder et Niamey soient privés d’eau et d’électricité. Une demande qui n’a donc pas été suivie d’effets. Sylvain Itté a même reçu ce lundi le soutien d’Emmanuel Macron qui, en ouverture de la conférence des ambassadeurs, a confirmé son maintien au Niger malgré la pression exercée sur son poste. 

Sur Twitter, la rumeur a circulé dès le dimanche 27 août
Sur Twitter, la rumeur a circulé dès le dimanche 27 août - DR

Quant à la viralité de cette rumeur, elle pourrait être créée de toutes pièces. En effet, elle a émergé en ligne dès dimanche soir et a acquis une certaine visibilité grâce à des comptes américains d’extrême droite. Comme celui d’un dénommé Jackson Hincklle, un blogueur pro-Kremlin qui évoque même une autre raison à ces coupures. Depuis, des comptes francophones et suivant l’actualité ont repris cette affirmation, sans l’avoir vérifiée. C’est le cas de France News 24

Sur Facebook, le même message est repris mot pour mot sur une cinquantaine de pages ce lundi 28 août, avec peu d'engagement.
Sur Facebook, le même message est repris mot pour mot sur une cinquantaine de pages ce lundi 28 août, avec peu d'engagement. - DR

Sur Facebook, un même message pour prévenir des coupures à l’ambassade est repris mot pour mot sur une cinquantaine de pages, sans obtenir une réelle audience (image ci-dessus). Des groupes publics pour s’échanger des informations sur le Niger, comme "First Niger", relaient également la publication. Tout comme des groupes de soutiens aux juntes en place au Mali et au Burkina Faso ou bien favorables à la présence russe en Afrique de l'Ouest. 

D’autres comptes ayant partagé la rumeur sont probablement des faux, créés par le Groupe panafricain pour le commerce et l’investissement (GPCI), selon notre source diplomatique. Les actions de ce réseau, relai de la propagande russe sur le continent africain, ont pu être qualifiées par le groupe Meta d’"opérations d’influence secrète".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info