Sénégal : le report de la présidentielle invalidé par la Cour constitutionnelle

par I.N avec AFP
Publié le 15 février 2024 à 22h36

Source : TF1 Info

L'Assemblée nationale sénégalaise avait adopté le 5 février une loi repoussant l'élection présidentielle de dix mois.
Ce jeudi, la Cour constitutionnelle a invalidé cette décision, à l'origine d'une grave crise dans le pays.

Feu rouge pour le report de la présidentielle. La Cour constitutionnelle sénégalaise a invalidé ce jeudi le report de la présidentielle du 25 février au 15 décembre, à l'origine de l'une des plus graves crises traversées par le pays depuis des décennies, a appris l'AFP auprès de l'institution.

Le décret de modification du calendrier électoral annulé

La Cour a déclaré contraire à la Constitution la loi adoptée le 5 février par l'Assemblée nationale, repoussant l'élection de dix mois et maintenant le président Macky Sall à son poste jusqu'à la prise de fonctions de son successeur, selon un document publié sur les réseaux sociaux et authentifié par une source au sein de l'institution. La Cour constitutionnelle a par ailleurs annulé le décret du président Sall qui, de facto, modifiait le calendrier électoral, trois semaines seulement avant l'échéance.

Cet ajournement a provoqué une levée de boucliers de la part de l'opposition et de la société civile, qui ont crié au "coup d'État constitutionnel". Il a suscité des manifestations à la suite desquelles trois personnes ont été tuées et des dizaines arrêtées. Des partenaires importants du Sénégal, inquiets du risque de violence, ont appelé le gouvernement à tenir l'élection le plus rapidement possible.


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info