Gaz russe : l'Europe sous pression

Crise de l'énergie : l'Allemagne risque la récession et une forte inflation en 2023

S.M avec AFP
Publié le 12 septembre 2022 à 14h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'Allemagne va entrer en récession cet hiver, en raison du lourd impact de la crise de l'énergie, prévoit l'institut de recherche allemand IFO.
L'organisme abaisse de 4 points sa prévision de croissance datant de juin, et prévoit désormais un recul de 0,3 du PIB en 2023.
La situation pourrait ne se normaliser qu'en 2024.

La réduction de l'approvisionnement en gaz russe et l'envolée des prix de l'énergie font des "ravages" sur l'économie allemande. L'institut de recherche annonce, ce lundi 12 septembre, que l'Allemagne s'apprête à entrer en récession cet hiver, en raison du lourd impact sur les ménages et les entreprises de l'actuelle crise de l'énergie, en lien avec la guerre en Ukraine. Un pronostic partagé la veille par le président de la banque centrale allemande, Joachim Nagel, jugeant "possible" une récession. 

L'IFO a ainsi abaissé de 4 points sa prévision de croissance datant de juin, et prévoit désormais un recul de 0,3% du PIB en 2023. Il table sur une récession technique (lorsqu'une économie se contracte pendant deux trimestres consécutifs) au premier trimestre 2023, avec une chute de 0,4% du PIB, après un recul de 0,2% au quatrième trimestre 2022. La situation pourrait ne se "normaliser" qu'en 2024 avec une croissance de 1,8 %, estime l'organisme. L'inflation moyenne devrait quant à elle grimper à 9,3% l'année prochaine, après 8,1% en 2022. La Bundesbank prédit elle une poussée de l'inflation à "plus de 10%" sur un an en décembre, et sur "plus de 6%" en 2023.

Le coût de l'énergie en hausse de 185%

L'Allemagne, qui s'approvisionnait en gaz à 55% en Russie avant la guerre en Ukraine, doit se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés, provoquant l'explosion des prix du gaz et de l'électricité dans le pays, déjà élevés en raison de la reprise post-pandémie en 2021. Et ce mouvement devrait se poursuivre. "Les fournisseurs d’énergie ajusteront sensiblement leurs prix de l’électricité et du gaz (...) en particulier au début de 2023", estime l'IFO.

Lire aussi

Résultat : l'inflation continuera à grimper, à environ 11% au cours du premier trimestre 2023, affectant sévèrement le pouvoir d'achat des ménages, prévoit encore l'institut. Le gouvernement allemand a donc adopté début septembre un troisième plan de mesures pour aider les plus démunis. Mais cela ne pourra pas compenser la perte de pouvoir d'achat prévue, estime l'IFO."Le recul des salaires réels, d'environ 3% cette année ainsi que l'année prochaine, sera le plus élevé depuis l'introduction des comptes nationaux en 1970", anticipe ainsi le directeur de l'institut. 


S.M avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info