Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Plusieurs pays exhortent leurs ressortissants à quitter l'Ukraine en urgence

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 11 février 2022 à 22h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont demandé à leurs concitoyens de quitter l'Ukraine en urgence vendredi.
Washington affirme que la Russie pourrait envahir le pays avant la fin des JO de Pékin, prévue le 20 février.
Plusieurs pays ont lancé des appels similaires à leurs ressortissants.

La crise ukrainienne prend de l'ampleur. Lors d'une conférence de presse vendredi, le conseiller de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, Jake Sullivan, a averti solennellement qu'une invasion de l'Ukraine pourrait avoir lieu "pendant les Jeux olympiques" et exigé des Américains sur place qu'ils quittent le pays "d'ici 24 à 48 heures".

Jeudi, le président des États-Unis, Joe Biden, a appelé ses concitoyens à quitter immédiatement l'Ukraine. "Les choses pourraient vite s'emballer", a mis en garde le président américain dans une interview à la chaîne NBC. Il a répété qu'il n'enverrait pas de soldats sur le terrain en Ukraine, même pour évacuer des Américains dans l'hypothèse d'une invasion russe, car cela pourrait déclencher "une guerre mondiale". 3.000 soldats supplémentaires seront en revanche envoyés en Pologne dans les prochains jours pour "rassurer les alliés de l'Otan" selon un haut responsable du Pentagone.

Le Royaume-Uni a également conseillé à ses ressortissants de quitter immédiatement l'Ukraine, par mesure de sécurité.  "La sûreté et la sécurité des ressortissants britanniques sont notre priorité absolue, c'est pourquoi nous avons mis à jour nos conseils aux voyageurs", a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "Nous exhortons les ressortissants britanniques en Ukraine à partir immédiatement par des moyens commerciaux tant qu'ils restent disponibles."

Echec des pourparlers

Le Canada, la Norvège, Israël, la Lettonie et l'Estonie ont lancé des appels similaires à leurs ressortissants dans le pays ce vendredi. L'Union européenne a également recommandé à son personnel non essentiel de sa représentation à Kiev de quitter l'Ukraine pour télétravailler depuis l'étranger.

Samedi, c'est au tour de la Belgique de demander à ses ressortissants de quitter l'Ukraine. Le ministère des Affaires étrangères du pays a par ailleurs déconseillé tout voyage dans ce pays. "Si la situation s'aggrave, une évacuation de l'Ukraine ne peut être garantie", a prévenu le gouvernement.

La Russie a par ailleurs annoncé une réduction de son personnel diplomatique en Ukraine, affirmant samedi craindre des "provocations" de la part des autorités ukrainiennes ou de "pays tiers".

Lire aussi

Plusieurs séries de pourparlers ces derniers jours n'ont pas permis de progresser pour résoudre la crise, née du déploiement ces derniers mois aux frontières de l'Ukraine de plus de 100.000 militaires russes avec des armes lourdes. Moscou, qui a déjà annexé la Crimée en 2014, dément toute velléité agressive envers l'Ukraine, mais conditionne toute désescalade à une série d'exigences, notamment l'assurance que Kiev n'intégrera jamais l'Otan. Inacceptable, jugent les Occidentaux.


Marius Bocquet avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info