Inde : après le passage du cyclone Tauktae, 96 personnes portées disparues en mer

La rédaction de LCI
Publié le 18 mai 2021 à 7h26, mis à jour le 18 mai 2021 à 9h16
Inde : après le passage du cyclone Tauktae, 96 personnes portées disparues en mer

Source : AFP

L'essentiel

INDE - Les vents puissants et les pluies diluviennes du cyclone Tauktae ont déjà fait au moins 21 morts, et une centaine de personnes sont disparues en mer ce mardi matin. Deux navires et des hélicoptères de la marine sont notamment mobilisés pour les recherches.

Tauktae a été rétrogradé en tempête cyclonique très violente, mais il a très durement touché l'Inde. Le cyclone a touché terre au Gujarat lundi soir, avec des pluies diluviennes et des rafales atteignant 185 kilomètres à l'heure, selon le département météorologique indien. Le bilan est d'au moins 21 morts ce mardi matin tandis que 96 personnes sont toujours portées disparues en mer. 

Une embarcation qui transportait 273 personnes est partie à la dérive lundi, portée loin des côtes par les vents extrêmement violents s'abattant sur la côte occidentale de l'Inde. La Marine indienne, dont deux navires et des hélicoptères aident aux recherches, a ensuite annoncé le naufrage de la barge au large des côtes de Bombay. Pour l'heure, un total de 177 passagers ont pu être secourus dans des conditions de mer extrêmement difficiles, a précisé la Marine sur Twitter.

Côtes submergées

Le cyclone a balayé l'ouest du pays, dont les côtes ont été submergées, transformant les rues en rivières et forçant des centaines de milliers de personnes à fuir. À certains endroits, comme dans la ville côtière de Diu, le niveau de la mer s'est élevé de trois mètres avec des vents de 133 km/h.  

Il s'agit de la plus puissante tempête tropicale à toucher la région depuis des décennies. De nombreuses victimes ont été recensées dans les États occidentaux de l'Inde, du Kerala, de Goa, du Maharashtra et du Gujarat. Dans ce dernier, près de 200.000 personnes ont également été évacuées et tous les malades du Covid-19 hospitalisés dans un rayon de cinq kilomètres de la côte ont été déplacés. À noter la fermeture, durant plusieurs heures, de l'aéroport international de Bombay à cause de cet épisode météorologique. 

Campagne de vaccination suspendue

Tauktae frappe l'Inde à l'heure où le pays affronte une deuxième vague épidémique de Covid-19 d'une grande violence, qui fait chaque jour quelque 4.000 morts. Les hôpitaux sont saturés, les personnels soignants à bout de force, l'oxygène et les médicaments manquent. Pour limiter les conséquences de la tempête sur un système hospitalier déjà mal en point et éviter les coupures d'électricité, les autorités ont équipé un millier d'établissements de générateurs. "Outre les 1.000 tonnes d'oxygène nécessaires chaque jour au Gujarat, un stock supplémentaire de 1.700 tonnes a été constitué et pourrait être utilisé en cas d'urgence", a également indiqué le Premier ministre de l'État Vijay Rupani.

L'État du Gujarat, qui a officiellement enregistré 9.000 décès dus au virus (un bilan probablement sous-évalué comme partout dans le pays, selon les experts) a suspendu la campagne de vaccination durant deux jours. Bombay a fait de même pour une journée.