Accusée de blanchiment en faveur de la Russie malgré les sanctions de l'UE, Chypre promet une enquête

par T.A. avec AFP
Publié le 14 novembre 2023 à 23h11

Source : Sujet TF1 Info

Chypre s'est engagé à mener une enquête après de nombreuses révélations sur de malversations présumées liées à la Russie dans le pays.
Selon des données réunies par des journalistes, l'île possède "un système financier véreux" qui profite au Kremlin.
"Personne n'est au-dessus de la réputation de notre pays", a réagi ce mardi le président de l'île, Nikos Christodoulides.

Des révélations qui entachent l'image de Chypre. Une enquête approfondie du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), publiée par des dizaines de médias internationaux, montre ce mardi que le pays méditerranéen serait une plaque tournante du blanchiment d'argent russe. Selon l'ICIJ, Chypre "joue un rôle encore plus important par rapport à ce qui était généralement connu dans le transfert d'argent sale pour le compte du président russe Vladimir Poutine et d'autres dictateurs".

La publication de cette enquête explosive a conduit ce mardi Nicosie à promettre elle aussi des éclaircissements sur la question. "Tout ce qui a été révélé fera l'objet d'une enquête et personne n'est au-dessus de la réputation de notre pays", a réagi devant la presse le président chypriote Nikos Christodoulides. "Toutes les informations qui ont été révélées feront l'objet d'une enquête dans un délai précis. La réputation de notre pays, la crédibilité de notre pays est cruciale.

"Un système financier véreux"

Bilans financiers, demandes d'ouverture de comptes bancaires, e-mails... Les journalistes ont épluché des documents confidentiels datant des années 90 jusqu'à 2022, qui "offrent un éclairage approfondi sur le système financier véreux qui a contribué à donner du pouvoir à certains des ennemis les plus déterminés de l'Occident". L'île est régulièrement pointée du doigt comme un refuge des oligarques russes au sein même du territoire de l'Union Européenne.

Le gouvernement chypriote avait annoncé au printemps dernier avoir pris des mesures sévères à l'encontre de personnes accusées d'avoir aidé des oligarques russes à contourner les sanctions européennes. Mais l'ICIJ, dont l'enquête a duré huit mois, fait état d'une "hégémonie de longue date" de la Russie sur les mondes politique et financier chypriotes, qui sont profondément imbriqués. 

Ces dernières années, les autorités chypriotes ont fermé 43.000 sociétés fictives et 123.000 comptes bancaires "suspects", avait indiqué en avril la banque centrale. 2,2 % de tous les dépôts bancaires de l'île appartiennent actuellement à des Russes, selon la même source.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info