Perestroïka, explosion de l'URSS... L'ère Gorbatchev en 5 dates clés

Dylan VEERASAMY avec AFP
Publié le 31 août 2022 à 7h06, mis à jour le 31 août 2022 à 7h17

Source : TF1 Info

Mikhaïl Gorbatchev est décédé ce mardi 30 août à 91 ans.
L'ancien dirigeant soviétique aura connu des années marquantes durant son mandat, avec des décisions emblématiques pour l'avenir du monde.
Retour en 5 dates précises sur son parcours.

Mikhaïl Gorbatchev est décédé ce mardi 30 août, à l’âge de 91 ans à Moscou, à la suite d’une longue maladie. L’ancien dirigeant de l’URSS aura su s’imposer comme une figure importante de la fin des années 1980 et du début des années 1990 par ses décisions, à contre-courant des prises de position de ses prédécesseurs communistes. Un passage au pouvoir marqué par des dates clés pour l’avenir de l’URSS et du monde entier.

15 octobre 1985 : mise en place de la perestroïka

1985 marque la montée au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev au sein du Parti communiste de l’Union Soviétique. Le natif de Privolnoye, qui a gravi les différents échelons au sein du parti au pouvoir, prend les commandes du PCUS dès le 10 mars et annonce quelques mois plus tard, le 15 octobre, son plan de restructuration économique afin de relancer l’URSS : la perestroïka. L’ensemble de réformes vise à restructurer l’économique et l’aspect social en URSS en entamant une transition vers une économie de marché et une libéralisation de l’économie, aux antipodes de ce qui était en place depuis des décennies sous le régime communiste. Dans le même temps, la "glasnost" ("transparence") qu'il a instaurée a libéré la parole, et les digues de la censure ont cédé.

8 décembre 1987 : traité USA-URSS sur le contrôle des armes nucléaires

En 1987, Mikhaïl Gorbatchev démontre son envie d’ouverture au monde et de mettre fin au froid entre l’URSS et l’Occident, notamment avec les États-Unis. Près d’un an et demi après l’explosion à la centrale nucléaire de Tchernobyl, le dirigeant soviétique prend une décision majeure et avec un impact significatif sur le déroulement de la Guerre froide : le 8 décembre, il signe, avec le président américain Ronald Reagan, le traité d’élimination des forces nucléaires à portée intermédiaire. Ratifié par les deux pays en mai 1988, il entre en vigueur dès le 1er juin 1988.

15 février 1989 : date de la fin du retrait soviétique d'Afghanistan

L’année 1989 marque le début de la fin pour l’URSS et Mikhaïl Gorbatchev. Le 15 février de cette année, les derniers soldats soviétiques quittent l’Afghanistan, après un conflit armé qui aura duré près de 10 années. L’été 1989 est spécial pour le dirigeant soviétique : il rencontre son homologue chinois Deng Xiaoping et scelle la normalisation des relations entre la Chine et l’URSS, après 30 années de tensions diplomatiques. Un mois plus tard, au cours d’un déplacement à Bonn, en République Fédérale d’Allemagne, Mikhaïl Gorbatchev annonce que le Mur de Berlin tombera quand "disparaîtront les conditions qui l'ont fait naître". Quelques mois plus tard, le 9 novembre, c’est la chute du Mur installé par Nikita Khroutchev, en 1961. Les premières fissures du Rideau de fer apparaissent au sein de l’URSS.

14 mars 1990 : président de l'URSS

En 1990, les premiers territoires soviétiques déclarent leur indépendance de l’URSS. C’est notamment le cas de la Lituanie, visité par Gorbatchev en début d’année, le 11 mars 1990. Le 14 mars, Mikhaïl Gorbatchev est élu pour un mandant de cinq ans au poste de président de l’URSS, un poste mis en place pour la première fois au sein du régime communiste. Avec ses nombreux efforts pour permettre une réunification de l’Allemagne et la fin progressive de l’URSS, le président de l’URSS reçoit le 15 octobre le prix Nobel de la Paix. 

25 décembre 1991 : explosion de l'URSS

L’année 1991 est beaucoup moins glorieuse et marque surtout la fin de l’ère Gorbatchev, et de l’Union Soviétique. En juin, Boris Eltsine est élu président de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) au suffrage universel. Ce dernier jouera le rôle de héros quelques semaines plus tard lors de la tentative de putsch manqué contre Mikhaïl Gorbatchev par des communistes conservateurs, ce qui aboutira sur la suspension du Parti communiste. Le 25 décembre, au cours d’une allocution, Mikhaïl Gorbatchev annonce officiellement qu’il met fin à ses fonctions de président de l’URSS.

Le lendemain, c’est la fin officielle de l’URSS et la RSFSR devient la Fédération de Russie, dirigée par Boris Eltsine. C’est le début d’une nouvelle ère pour la Russie et la fin d’une autre pour Mikhaïl Gorbatchev.


Dylan VEERASAMY avec AFP

Tout
TF1 Info